fbpx

L’importance des recherches pour l’écriture d'un roman

On dit souvent aux auteurs : « Écrivez sur ce que vous connaissez » (ou le fameux Write what you know en anglais). Ça peut fonctionner si vous êtes issu d’un milieu particulier ou méconnu qui mérite d’être raconté.

Mais la plupart du temps, le write what you know, savez-vous ce que ça donne?

Ça donne des romans montréalais qui parlent de la montréalité montréalaise des Montréalais de Montréal (si vous venez d’Europe, remplacez les expressions avec « Montréal » par « Paris » et vous comprendrez ce que je veux dire).

Si vous vous ouvrez à la recherche et à l’exploration de territoires inconnus, l’univers des possibles éclora comme une fleur À moins d’avoir un vécu particulièrement extraordinaire, si vous ne faites pas de recherches, vous serez en quelque sorte « confiné » dans ce que vous savez, et vous aurez de la difficulté à vous en éloigner.

Ouvrir ses horizons grâce à la recherche

Si vous vous ouvrez à la recherche et à l’exploration de territoires inconnus, l’univers des possibles éclora comme une fleur. Soudainement, votre récit pourrait se dérouler au Maroc au lieu de la surutilisée île de Montréal, ou même sur les berges de l’Antarctique. Pourquoi pas?

Et vous savez ce qui est merveilleux?

Pour raconter une histoire au Maroc, vous n’avez même pas besoin d’y aller. Tout ça parce que vos recherches, vous pouvez les effectuer de deux manières :

  1. en vous trempant les deux pieds dans votre sujet; ou
  2. en ouvrant des livres.

Sauter à pieds joints dans son sujet

C’est sans doute la meilleure méthode d’effectuer ses recherches, mais aussi la plus coûteuse et complexe. Ça signifie de vous bondir directement au coeur de votre sujet, sans intermédiaires.

Vous souhaitez que votre roman se déroule au Maroc? Achetez un billet d’avion et allez passer un séjour de quelques semaines à Casablanca, et une fois là-bas, visitez les lieux où se tiendra votre intrigue. Entrez dans les boutiques, les restaurants, humez les odeurs qui flottent sur les rues principales, captez l’ambiance de la ville et prenez une tonne de notes.

Quand vous rentrerez chez vous au terme de ce voyage, vous saurez comment décrire cette ville lorsque ce sera nécessaire.

Ce genre de recherche implique un déplacement physique, que ce soit dans un pays étranger ou dans un musée où les expositions traitent de votre sujet, par exemple. Il demandera des investissements importants en temps et en argent.

Le seul hic, c’est que souvent, les auteurs ont ces ressources en quantité très limitée. C’est pourquoi ils s’offrent ces luxes assez rarement.

La plupart du temps, les recherches s’effectuent dans les livres.

Vous désirez améliorer votre routine d'écriture? Lisez Comment écrire plus

Faire ses recherches comme un rat de bibliothèque

Il se peut que vous manquiez de temps et d’argent pour voyager. Il est bien possible, aussi, que l’ambiance de votre roman ne puisse pas vraiment être « visitée » (par exemple, si vous souhaitez écrire une saga historique, vous ne disposerez malheureusement pas de machine à voyager dans le temps pour aller serrer la main aux guerriers de la Grèce antique).

Vos recherches seront alors effectuées dans les livres ou via d’autres sources intermédiaires.

Vous aurez plusieurs options :

  • Guides de voyages : Lisez des guides de voyage des pays où votre histoire se déroulera. On y décrit bien l’ambiance de ces lieux, de même que plusieurs particularités politiques et culturelles. Et ces guides sont souvent remplis de photos intéressantes.
  • Monographies scientifiques : Vous parlez de la peste noire? Trouvez des ouvrages qui couvrent le sujet de long en large. Assurez-vous que les auteurs, et leurs sources, soient crédibles.
  • Manuels scolaires : Si vous écrivez un roman policier, vous pouvez vous procurer les manuels scolaires destinés à l’apprentissage de ce métier pour vous initier à la profession.
  • Des romans qui se sont collés aux mêmes sujets que les vôtres : Encore une fois, vérifiez la rigueur documentaire de ces livres avant de vous en inspirer, sans quoi vous recopierez les conneries des autres.
  • Internet : Évidemment, Internet, Google Maps, Wikipédia et cie sont des mines d’or d’information pour l’écriture romanesque. Assurez-vous toujours que les sources d’un article soient bonnes avant de l’utiliser. Souvenez-vous que tout le monde peut publier sur le net, les génies comme les imbéciles.
  • Entrevues : Vous connaissez un expert dans le sujet que vous abordez? Écrivez-lui pour lui demander une entrevue. Vous seriez surpris des réponses que vous pourriez obtenir.
  • Toute autre source pertinente : Il n’est pas rare qu’un auteur doive se taper une dizaine d’ouvrages avant de commencer son plan. Correspondances, livres d’art, guides pratiques… Mieux vaut en lire trop que pas assez.

Les recherches exhaustives demandent des efforts, mais elles vous aideront à produire un récit plus original. Vous verrez : il n’est nullement nécessaire de se limiter à « ce qu’on connaît ».

Peut-on faire trop de recherches?

Peut-être par effet de contradiction, je dis dans Comment écrire plus (sous le titre Truc 14 : Créer une trame de fond d’enfer) qu’il vaut mieux éviter de se « perdre » dans ses recherches. Bien des auteurs vont retarder le commencement de leur roman indéfiniment, sous prétexte qu’ils ne sont pas encore prêts à s’y coller.

Malheureusement, pour certains, se cacher derrière les recherches n’est qu’une façon supplémentaire de procrastiner pour éviter de faire le vrai travail, qui consiste à écrire. Ceux-là vont multiplier leurs lectures, et n’auront toujours rien écrit après 3 ans (et n’auront pas l’intention d’entamer leur projet de sitôt).

Ne vous laissez pas piéger ainsi. Il y a un moment pour la préparation, et un autre pour la réalisation. Vous devrez apprendre à traverser cette ligne tôt ou tard, sans quoi votre projet restera éternellement dans votre tête.

Lorsque vos devoirs seront accomplis et que vous maîtriserez pleinement votre sujet, il sera temps d’entreprendre la création de vos personnages principaux.

Vous voulez apprendre mes meilleurs trucs du métier?

Pour faciliter votre cheminement en tant qu'auteur, lisez mon livre Comment écrire plus. Il contient des trucs pour économiser du temps, des méthodes de travail éprouvées, de même que des suggestions de logiciels qui augmenteront votre efficacité durant la réalisation de votre roman, à toutes les étapes de création. Cliquez ici pour le lire dès aujourd'hui!

L’importance des recherches pour l’écriture d’un roman
Étiqueté avec :            

5 avis sur « L’importance des recherches pour l’écriture d’un roman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *