fbpx

Vidéo de présentation de Menvatts : Immortels

Je viens de réaliser une courte vidéo où je présente mon roman intitulé Menvatts : Immortels. Mon but serait de faire une vidéo de présentation pour chacun de mes livres, que je mettrais dans leurs fiches respectives (considérant qu’aujourd’hui, bien des lecteurs préfèrent découvrir leurs prochaines lectures avec ce média).

J’essaie de faire ça le plus professionnellement possible, mais j’avoue qu’il y a place à amélioration. Mais bon… Il faut bien commencer quelque part!

Je posterai ici les prochaines vidéos à mesure que je les réaliserai :)

Dévoilement de la couverture d’Alégracia et le Dernier Assaut

Alégracia et le Dernier Assaut

Je ne vous aurez pas fait languir bien longtemps :)

Voici donc la couverture d’Alégracia et le Dernier Assaut, livre final de la série Alégracia.

Je pensais la révéler plus tard, mais j’ai appris aujourd’hui que les romans étaient déjà arrivés en librairie! Pour vous procurer vos copies, allez vérifier les stocks dans les librairies en passant par les fiches des livres.

J’ai également pris la peine de mettre à jour la page consacrée à la série Alégracia. Vous y retrouverez, comme toujours, les illustrations qui ont inspiré l’écriture des romans, ainsi que les cartes qu’on retrouve dans les livres.

Bonne lecture!

Dévoilement de la page couverture d’Alégracia et les Xayiris

Alégracia et les Xayiris

Voici maintenant la page couverture d’Alégracia et les Xayiris, deuxième tome de la série Alégracia, qui paraîtra au courant du mois de novembre.

(J’avais un peu insisté pour que l’on voie ce personnage sur l’un des livres, comme vous l’avez peut-être deviné.)

Stay tuned, la couverture d’Alégracia et le Dernier Assaut arrivera bientôt!

L’ultime réveil vient d’arriver à la maison!

Le silence des sept nuits, partie 2 : L'ultime réveil

Après des mois de travail acharné, voilà que je peux enfin tenir entre mes mains le fruit de tout ce labeur.

C’est toujours un sentiment exaltant, même après avoir écrit une quinzaine de romans. Never gets old.

Et même si je me trouve physiquement derrière le livre, sachez que d’autre personnes ont bossé fort là-dessus, dont Eve Patenaude, auteure à la direction littéraire, Simon Rousseau à la direction de collection, Mathieu C. Dandurand pour la superbe couverture et Josée Marcotte, qui m’a aidé à fignoler mon plan avant l’écriture. À cela, j’ajoute tous ceux qui m’ont aidé et supporté depuis le 1er tome, dont le fruit du travail a nécessairement influencé le 2e.

J’espère que vous aimerez votre lecture. Car mon but, c’est bien de vous faire triper, rire, pleurer, rager. L’ennemi de l’auteur est l’indifférence, et je souhaite de tout coeur avoir bien fait mon travail.

La série Alégracia sera rééditée dans la Collection Panache!

Alégracia et le Serpent d'Argent

Des rumeurs couraient, et je peux maintenant le confirmer : la série Alégracia, initialement publiée chez Les Six Brumes une première fois en 2005, puis une seconde fois en 2015, aura une troisième vie aux Éditions ADA, cette fois dans la Collection Panache.

Le texte sera le même que celui de l’édition de 2015, à quelques petites différences orthographiques et grammaticales près.

Pourquoi une nouvelle édition?

Eh bien… Ceux qui ont suivi mes activités depuis le début savent que mes publications ont roulé sur des speed bumps avec les distributeurs. De 2005 à 2008, si Alégracia et le Serpent d’Argent et Alégracia et les Xayiris ont été relativement accessibles au public, dès la parution d’Alégracia et le Dernier Assaut, mon éditeur a commencé à faire affaire avec Messageries de presse Benjamin.

Pour faire une histoire courte, Messageries de presse Benjamin s’occupait surtout de distribuer des revues, et « s’essayait » pour le livre. Ça a été une catastrophe. Ils ont fait ça n’importe comment. Les gens commandaient Alégracia et le Dernier Assaut dans une librairie, et la librairie se faisait livrer un dictionnaire. Je n’exagère même pas. Certains éditeurs ont déclaré faillite à cause d’eux.

La plupart des lecteurs n’ont donc pas pu mettre la main sur ce livre, à part en venant nous voir directement dans les salons du livre.

Une histoire similaire s’est produite en 2015, lors de la première réédition de la série.

Nous avions produit une version intégrale, mais une semaine avant sa sortie, le distributeur des Six Brumes annonçaient qu’ils rompaient leur contrat avec eux. Conséquence? Le livre n’a jamais vu les tablettes des librairies lors de l’office. Encore une fois, seuls les lecteurs nous visitant durant les salons du livre pouvaient se procurer ce livre.

(On en vendait quand même pas mal, genre, je n’ai jamais égalé les chiffres de ventes de cette série, mais j’ai toujours eu l’impression qu’on a manqué une partie du lectorat à cause des nids-de-poule qu’on a rencontrés sur la route.)

Et maintenant?

Ben, sans blague, on espère que ça ira mieux du côté d’ADA ^_^

(Je touche du bois.)

Malgré toutes les mésaventures que j’ai vécues avec cette série, je souligne que Les Six Brumes ont toujours fait un travail exemplaire avec mes livres, et toutes ces turbulences étaient évidemment hors de leur contrôle. Si je me suis rendu aussi loin dans ma carrière d’écrivain, c’est en grande partie grâce à eux.

Et de republier Alégracia chez ADA me réjouit carrément, surtout dû au fait que ma dernière série intitulée Le silence des sept nuits est éditée là-bas. Cette oeuvre, je le rappelle, se déroule dans le même univers qu’Alégracia. Il a donc été naturel de réunir ces titres sous un même toit!

1300 ans séparent l’action dans Le silence des sept nuits et Alégracia

À quand la parution?

Les livres de la série Alégracia devraient paraître au courant du mois de novembre. D’ici là, je révélerai quelques faits intéressants sur la série — ainsi que les futures couvertures — à partir de ma page Facebook.

Vous pouvez d’ailleurs déjà précommander Alégracia et le Serpent d’Argent sur Archambault et Renaud-Bray.

(À vrai dire, j’étais censé parler de cette réédition seulement en novembre, mais que voulez-vous, ces deux plateformes ont leaké la couverture depuis cette semaine. Aussi bien emboîter le pas!)