fbpx

Qu’est-ce qu’une voix d’auteur et comment trouver la sienne?

Imaginez que vous prenez un livre dans une librairie où l’on a biffé le nom de l’auteur. En observant le titre et en lisant les 50 premières pages, sauriez-vous reconnaître quel écrivain est derrière? Si oui, il y a de bonnes chances pour que cet auteur ait une voix forte et personnelle.

Une voix d’auteur, c’est essentiellement le style d’un écrivain, qui se décortique en plusieurs éléments : son vocabulaire, la longueur de ses phrases, les thématiques qu’il aborde fréquemment, les figures de style qu’il emploie, sa manière d’utiliser les dialogues, les titres qu’il choisit pour ses oeuvres (pensez à Réjean Ducharme), la longueur totale de ses ouvrages, et j’en passe.

La voix de Stephen King fait en sorte qu’il « est » Stephen King.

Si vous avez encore du mal à comprendre ce qu’est une voix d’auteur, faites des comparaisons avec les autres arts. Comment fait-on pour différencier un Picasso d’un Van Gogh? La réponse : par le choix de couleurs, l’épaisseur de la peinture appliquée, les modèles représentés, la taille des canevas, etc. On sait qu’un Picasso est un Picasso. Cet artiste a un coup de pinceau bien à lui. Même chose pour Van Gogh.

Dans l’écriture, c’est pareil. Tel auteur aura un style cru avec des mots recherchés et explorera souvent la thématique de la religion chez les gens pauvres. Un autre écrivain fera plutôt de la science-fiction très poussée sur le plan technologique, mais dont les personnages seront toujours des junkies; côté style, il sera un maître des comparaisons imagées.

Si vous avez encore du mal à comprendre ce qu’est une voix d’auteur, faites des comparaisons avec les autres arts.Dans un cas comme dans l’autre, ces auteurs pourront évoluer et modifier leurs sujets de prédilection au fil des années, de même que leur manière d’écrire. Cependant, ils auront développé une voix forte qu’on pourra reconnaître (et apprécier) à travers leurs oeuvres tout au long de leur carrière.

Trouver sa propre voix d’auteur

Tôt ou tard, vous devrez trouver ce qui vous distingue des autres écrivains qui vous entourent. Parce que si vous faites la même chose que tout le monde, pourquoi vous lancer dans l’écriture? Si vous voulez qu’on vous porte le moindre intérêt, il faudra créer quelque chose qui se détachera du reste.

Par contre, ce n’est pas nécessairement aujourd’hui que vous devrez trouver votre voix. Vous débutez. À cette étape, c’est beaucoup plus important de vous arranger pour respecter les bases, c’est-à-dire créer une oeuvre cohérente qui a un commencement, un milieu et une fin, et qui soit correctement écrite.

Plus tard, vous atteindrez l’étape supérieure et apprendrez à mieux maîtriser l’intrigue, les dialogues, la profondeur des personnages. Quand tout le reste sera fait, vous aurez peut-être déjà découvert votre voix d’auteur.

C’est ça, le problème. On pourrait passer des journées à y réfléchir que ça ne nous apporterait aucune réponse. Notre voix, on la trouve souvent à travers l’expérimentation, de la même manière que Picasso a trouvé sa véritable voix au courant de sa carrière. Saviez-vous qu’au tout début, il peignait des scènes réalistes?

Ci-dessous, des autoportraits du peintre, achevés alors qu’il avait respectivement 15 ans, 25 ans et 89 ans :

Pablo Picasso à travers différentes étapes de sa vie

En voyant ça, dites-vous que votre écriture dans 10 ans ne ressemblera probablement pas du tout à celle d’aujourd’hui. Mais on ne peut pas accélérer le processus. La seule façon de s’améliorer et de se rapprocher de sa véritable voix, c’est en mettant la main à la pâte.

C’est pourquoi je vous suggère fortement de commencer à écrire votre projet le plus rapidement possible, une fois que les étapes préparatoires sont complétées.

Qu’est-ce qu’une voix d’auteur et comment trouver la sienne?
Étiqueté avec :                

3 avis sur « Qu’est-ce qu’une voix d’auteur et comment trouver la sienne? »

  • Ping :Comment éviter les erreurs de point de vue dans un roman • Dominic Bellavance, écrivain

  • 2 février 2019 à 10:02
    Permalien

    Bonjour Dominic, je veux écrire q.q. chose de significatif et de vrai… depuis longtemps j’écris pour moi… Mais, ce que j’ai à dire (les horreurs-les drames) ne sera pas bien accepter par ma famille ! Çà me fait peur de me livrer, de sortir publiquement. Je ne sais comment procéder… par un roman plutôt qu’une biographie peut-être,,,,,,? Avez-vous une idées ou des suggestions ? En utilisant d’autres noms… que les vrais…. Dois-je dire la vérité ? C’est ce dont j’ai envie depuis tellement d’années, pourrai-je le faire avant de quitter la terre, j’ai 76 ans !
    Dans mon travail autonome, j’ai bâti des documents en Relation humaines, sur la condition des femmes, des ateliers en Communication, sur l’Estime de Soi.. que j’ai moi-même animé afin de transformer – transmuter mes blessures.
    Je recevrai votre feedback avec grand plaisir, si vs le pouvez . Grand Merci !
    Olivette R.

    Répondre
    • 4 février 2019 à 13:04
      Permalien

      Le roman peut effectivement être une bonne façon de transmettre une histoire réelle si on change les lieux et les noms.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *