Votre manuscrit n’est pas le roman final, c’est plutôt un outil qui servira à la production d’un vrai roman. Il faut comprendre la distinction. Votre manuscrit sera lu par un comité de lecture puis, s’il est retenu, il sera annoté par un directeur littéraire. C’est, en quelque sorte, un outil de travail.

Le but du manuscrit est d’être clair et de mettre l’accent sur la qualité littéraire de votre texte. Votre objectif serait de réduire le bruit au minimum, c’est-à-dire que le manuscrit s’efface aux yeux du lecteur. Seules vos idées géniales en ressortiraient.

Qu’est-ce que je veux dire, quand je parle de bruit?

Imaginez que votre texte est écrit en Comic Sans :

Ce texte est écrit en Times New Roman.

Ce texte est écrit en Comic Sans.

Comme la norme est d’envoyer un manuscrit en Times New Roman, le lecteur qui va recevoir un texte en Comic Sans va dire : « Fuck! Le texte est écrit en Comic Sans. » Or, vous voulez plutôt qu’il dise : « Wow! Quelle bonne histoire. » Votre manuscrit aura détourné l’attention du lecteur sur un détail insignifiant. Vous ne souhaitez pas ça.

C’est pourquoi un manuscrit écrit en Times New Roman « s’efface » partiellement.

Respecter les règles de présentation d’un manuscrit est une excellente façon de mettre son histoire en valeur.

Les maisons d’édition suggèrent souvent des règles de mise en page sur leur site Web. Elles se ressemblent toutes. C’est pourquoi je me permets d’en faire la synthèse :

  • Toutes vos pages seront blanches (y compris la couverture);
  • Police de caractère à utiliser : Times New Roman, 12 points. Rien d’autre;
  • Interligne double;
  • Le texte sera organisé en paragraphes;
  • Les paragraphes seront justifiés;
  • Les paragraphes commenceront par un alinéa;
  • Pas d’espacement entre les paragraphes;
  • Les pages seront numérotées;
  • Les marges par défaut de Word font très bien l’affaire. Sinon, vous pouvez utiliser des marges minimums de 2,5 cm de chaque côté, sauf à gauche, où vous aurez une marge de 3 cm (certains exigent même 4 cm de chaque côté, à vous de vérifier);
  • Impression recto seulement. Pas de recto-verso!

Je suggère personnellement de mettre votre nom et le titre de votre oeuvre au bas de chaque page. Si jamais une de vos feuilles se perd, il sera plus facile d’en retracer l’origine.

Non seulement le respect de ces règles évitera le bruit, mais cela permettra à vos futurs lecteurs d’annoter votre texte de façon efficace, grâce aux espacements.

Vous êtes visuels? Voici deux exemples. Devinez lequel est le bon (cliquez pour agrandir) :

Comme je suis infiniment gentil, je vous permets de télécharger un modèle de base pour votre prochain manuscrit au format Word.

Notez que je n’ai pas abordé la mise en forme des dialogues. Cet aspect est souvent le plus massacré d’entre tous. Je crois qu’il est nécessaire de consacrer un billet entier sur les dialogues dans un manuscrit littéraire.

Vous voulez apprendre les meilleurs trucs pour soumettre un manuscrit littéraire?

Pour faire bonne impression auprès des éditeurs et augmenter vos chances de réussite, lisez mon livre Présentez votre manuscrit littéraire comme un pro en 5 étapes. Avec ses 80 pages de conseils et d'exemples, vous apprendrez comment concevoir une mise en page impeccable tout en évitant les pires gaffes. Vous y trouverez aussi des trucs pour économiser temps et argent, ainsi que pour bien choisir vos éditeurs. Cliquez ici pour le lire dès aujourd’hui!

La mise en page intérieure du manuscrit

38 avis sur « La mise en page intérieure du manuscrit »

  • 1 juin 2010 à 15:46
    Permalien

    Merci beaucoup pour la précision! Il est toujours bon d’aller voir le site de l’éditeur à qui on soumet le manuscrit pour vérifier leurs exigences.

    Répondre
  • 1 juin 2010 à 16:01
    Permalien

    Géniale cette série de billets. Je remarque que ces principes sont très simples et qu’instinctivement c’est vers ça que je me serais dirigée. Je déteste les mises à pages nulles et les paragraphes justifiés à gauche seulement.

    Répondre
  • Ping :Comment écrire des dialogues dans un manuscrit littéraire | DominicBellavance.com

  • 28 juin 2010 à 15:23
    Permalien

    J’ai une question: comment est-ce que tu organises tes chapitres? Est-ce que u fais un saut de page avant chaque chapitre? Est-ce que tu centre le nom de ton chapitre (Chapitre 1 et/ou nom du chapitre) ?

    Répondre
  • 28 juin 2010 à 16:58
    Permalien

    Je fais toujours un saut de page.

    Le changement de chapitre peut se faire d’une manière personnelle. Pour ma part, j’écris toujours la notice de chapitre plus gros que le reste, dans une police de caractère différente.

    Chapitre XII
    Sous titre du chapitre

    Texte…

    Répondre
  • 28 octobre 2010 à 10:49
    Permalien

    Bonjour,
    Vous parlez de marges… mais quant est-il de la mise en page tant qu’en Europe qu’au Québec ???
    Comme par exemple : A4, A5, Legal…?
    Merci

    Répondre
  • 15 juin 2011 à 14:40
    Permalien

    J’aimerais savoir : après les points d’exclamations et d’interrogations il suffit de mettre une espace insécable fine. Mais quelle commande sur world nous la donne ?

    Merci.

    Répondre
  • 15 juin 2011 à 15:08
    Permalien

    [Ctrl + Shift + Espacement] donne une insécable, quoique pas nécessairement fine. Je crois que c’est le mieux qu’on puisse obtenir dans Word.

    Répondre
  • 19 juin 2011 à 15:55
    Permalien

    Pour ta devinette, je dirais aucun des deux. L’exemple de gauche étant le meilleur: espacement entre les paragraphes, les demi-cadatrins pour le dialogue mais pas de justification à droite.

    Dans le pied de page, j’ajouterais la date de la version…. parce qu’on sait qu’il y en aura d’autres!

    Répondre
  • 8 février 2012 à 3:29
    Permalien

    Merci pour ces précieuses infos.
    Question : vous évoquez l’impression du manuscrit sur format lettre 8,5 x 11 alors que le modèle que vous proposez est en format lettre US 21,59 x 27,94.
    Que choisir ?

    Répondre
  • 10 octobre 2012 à 0:50
    Permalien

    Salut,

    Est-ce que le manuscrit contient l’intégralité du roman ou seulement l’essentiel ? Merci.

    Répondre
  • 11 novembre 2012 à 18:01
    Permalien

    Excellent et merci pour tous ces conseils.
    Petite question j’ai de la difficulté à mettre un signe typographique quand le personnage s’interroge intérieurement
    Exemple : Que signifiait cette attirance, cette attraction envers un homme dont elle ignorait hier encore l’existence ?
    Faut-il un tiret cadratin ou des guillemets

    Répondre
  • 14 décembre 2012 à 18:08
    Permalien

    Merci pour les précieux conseils.
    Une question un peu “bébette”: entre les phrases, après un point, le laisse un ou 2 espaces. Toute ma vie, j’ai mis 2 espaces, mais les choses ont peut-être changé?

    Merci encore.

    Répondre
  • Ping :Que doit-on mettre sur la page couverture d'un manuscrit? | Dominic Bellavance

  • 10 février 2013 à 5:20
    Permalien

    Bonjour, et merci BEAUCOUP de tous ces conseils.
    J’ai lu tout le dossier, et maintenant mon histoire fait encore plus “pro”.
    Merci aussi de toutes les petites astuces pour gagner du temps en tapant !
    Bonne continuation !

    Répondre
  • 3 mars 2013 à 7:05
    Permalien

    Bonjour.
    J’ai deux questions concernant les italiques.

    Est-il bienvenue ou malvenue de mettre en italique les passages où le personnage pense, ce qui permettrait d’éviter les “se dit-il avec…” ou “se demanda-il” ?

    Les noms latins de végétaux doivent-ils être écrit en italique ou non ?

    Merci.
    Cordialement.

    Répondre
  • 3 mars 2013 à 7:42
    Permalien

    Pour la première question, oui, c’est la norme. Mais ce n’est pas 100 % obligatoire, il me semble.

    Pour la deuxième question, toute expression écrite dans une langue étrangère doit apparaitre en italiques. Ça inclut les noms scientifiques de végétaux.

    Répondre
  • 11 juillet 2013 à 14:39
    Permalien

    La typo standard chez Open Office c’est Liberation Serif. Il n’y a pas Times New Roman ni Arial ni aucune typo que vous citez. Est-ce que c’est OK quand même ?

    Répondre
  • 23 juillet 2013 à 13:28
    Permalien

    Il faut que cela respecte un minimum la typo de Times New Roman, un éditeur ne va pas faire un caca nerveux parce qu’il y a une légère différence de typo.

    Répondre
  • 26 juillet 2013 à 21:01
    Permalien

    Bonjour,

    Petite question : peut-on appliquer la coupure des mots dans un manuscrit comme c’est le cas dans les livres?

    Répondre
  • 5 août 2013 à 14:19
    Permalien

    Roger : Ça devrait aller.

    Datate : Non, c’est sûr, mais un auteur averti en vaux deux.

    Camille : On ne touche surtout pas à la coupure des mots dans un manuscrit! C’est le graphiste qui fera ce travail dans la mise en page finale.

    Répondre
  • 27 août 2013 à 15:54
    Permalien

    Tous les conseils sont appropriés et correspondent avec ce qui ce fait et/ou devrait se faire. J’ignore si tu abordes le sujet dans un autre billet, mais je crois qu’il est également utile de bien cibler son éditeur; c.a.d., inutile d’envoyer un manuscrit historique à un éditeur de romans policiers, et vice versa. Ça évite des déceptions ainsi que des frais d’imprimerie et de poste. La plupart des éditeurs que je connais mentionnent ceci sur leur site web.

    Répondre
  • 21 septembre 2014 à 10:28
    Permalien

    Bonjour,

    J’aimerai savoir si vos conseils concernant la double interligne pour le roman marchent tout aussi bien pour la poésie.

    Merci beaucoup pour vos conseils très pratiques. Je vous en suis très reconnaissante.

    Répondre
  • Ping :Que doit-on mettre sur la page couverture d'un manuscrit? - Dominic Bellavance

  • Ping :Comment écrire des dialogues dans un manuscrit littéraire - Dominic Bellavance

  • 18 mai 2015 à 2:59
    Permalien

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si c’est autorisé d’inclure de noms de marques dans un roman ? Comme le nom d’une marque de chaussures ou même d’un magazine ?

    Répondre
  • 19 mai 2015 à 10:10
    Permalien

    Je crois qu’on peut insérer des marques, tant qu’elles sont utilisées avec parcimonie et qu’on ne fait pas de diffamation avec. Ceci n’est pas un conseil juridique.

    Répondre
  • 14 octobre 2018 à 16:48
    Permalien

    Bonjour Dominic,

    Conseillerais-tu d’envoyer un manuscrit relié ?

    Merci,

    Alexiane

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *