Comment trouver une idée de roman?

« Où trouves-tu tes idées de romans? » est probablement la question qu’on me pose le plus souvent dans les salons du livre. En règle général, je réponds de manière assez vague. « Un peu partout! » C’est la vérité — dans un sens —, mais ça n’aide pas vraiment mon interlocuteur, qui est peut-être dans un véritable processus de réflexion pour écrire sa première histoire.

Le problème avec les salons du livre, c’est que ce ne sont pas les meilleurs endroits pour avoir une discussion approfondie sur le sujet. Trop de bruit, trop de distractions. Ces questionnements se résolvent bien plus facilement autour d’une bière.

J’ai écrit cet article pour tenter de fournir une réponse un peu plus précise sur la question épineuse : Comment trouver une idée de roman? En espérant que ça puisse en aider plusieurs d’entre vous.

Avant de trouver votre idée de roman, il faut penser à votre motivation fondamentale

Je pense qu’avant de réfléchir à une idée de roman, il faut descendre à la base, et tenter de trouver pourquoi on a envie d’écrire tout court.

Qu’est-ce qui, à la base, nous a donné envie d’écrire? Est-ce parce qu’on a vu un écrivain avoir du succès, et qu’on veut nous-mêmes goûter à cette supposée « gloire »? Ou est-ce parce qu’on a vraiment une histoire qui sommeille en nous, et qu’elle tente de sortir par tous les moyens possibles, quitte à nous infliger quelques nuits d’insomnie pour y arriver?

La vérité est qu’il y a vraiment de bonnes et de mauvaises raisons pour se lancer dans l’écriture. Écrire pour faire de l’argent est probablement la pire de toutes. Dans le milieu francophone, faire une tonne d’argent en étant romancier relève presque de l’utopie.

Oui, certains auteurs ont la chance de vivre de leur plume, mais ils ne sont pas légion.

Je vous conseille de vous lancer dans l’écriture en premier pour le plaisir que l’acte créateur procure. Si vous n’avez pas de fun à écrire, et je parle vraiment de fun brut qui fait scintiller vos yeux, peut-être que cet art n’est pas pour vous.

Pour mieux réfléchir à votre motivation d’écrivain, je vous invite à lire mon article sur la motivation des auteurs.

Trouvez quel genre d’histoire vous voulez raconter

C’est bien rare au XXIe siècle qu’on écrive des histoires 100 % originales. La plupart des romans qu’on rédige s’inscrivent dans un courant littéraire, ou font partie d’une catégorie très précise qu’on retrouve en librairie.

Qu’est-ce qui vous allume? Est-ce les histoires d’horreur où le sang coule à flots? Ou est-ce plutôt les histoires d’amour qui se déroulent en Europe, à l’époque victorienne? Il vous faudra répondre à cette question avant de commencer à élaborer votre plan.

Souvent, on aime écrire ce qu’on lit déjà. Vous pourriez donc regarder dans votre bibliothèque personnelle pour repérer les livres qui vous ont fait passer les meilleurs moments. Je ne dis pas nécessairement de calquer ces histoires (ce serait du plagiat, de toute façon), mais vous pouvez certainement vous inspirer de l’ambiance que l’on retrouve dans ces livres pour trouver votre sujet.

Quand vous aurez une bonne idée de la direction que vous souhaitez prendre côté genre littéraire, prenez quelques heures, sinon quelques journées, pour imaginer où vous souhaitez aller avec cette histoire.

Inspirez-vous du canon du hero’s journey, que je simplifie ici :

  1. Un héros désire quelque chose (on y reviendra).
  2. Il passe à l’action et entreprend une quête.
  3. Un antagoniste essaie de lui mettre des bâtons dans les roues. (en savoir plus sur les antagonistes)
  4. Le héros surmonte des défis.
  5. Le héros franchit un point de non-retour.
  6. Le héros vainc l’antagoniste grâce à ce qu’il a appris (ou acquis) durant sa quête.
  7. Le héros revient chez lui transformé.

Pour en apprendre davantage sur le hero’s journey, si vous lisez en anglais, je vous recommande chaudement la lecture de Nobody wants to read your s**t, de Steven Pressfield.

Prenez aussi du temps pour réfléchir à la grande thématique que vous souhaitez explorer. J’ai écrit un article sur les thèmes de romans, qui pourrait certainement vous venir en aide à ce propos.

Vous désirez améliorer votre routine d'écriture? Lisez Comment écrire plus

Réfléchissez à des personnages intéressants

Une histoire est avant tout portée par des personnages. Alors, arrangez-vous pour qu’ils soient intéressants.

L’art de créer des personnages pourrait très bien faire l’objet d’un livre au complet, alors ce serait difficile pour moi de vous donner la clé du succès en quelques lignes seulement.

Je peux toutefois vous donner des conseils qui m’aident énormément, encore aujourd’hui, à créer des personnages intéressants :

Pensez complexité psychologique

Un personnage qui est juste « bon » ou juste « mauvais », ça n’existe pas. Tout le monde a ses zones grises, et les personnages de romans ne font pas exception. Darth Vader pensait sincèrement qu’il voulait ramener l’ordre dans la galaxie. À ses yeux, c’était lui, le « bon ». À l’inverse, Indiana Jones n’est pas qu’un héros sans taches. Il est maladroit, mal engueulé et souvent malchanceux. Mais ça n’en n’en fait pas pour autant un personnage non attachant, au contraire.

Pensez diversité

Pourquoi toujours mettre en scène des hommes blancs dans la mi-trentaine? Le monde est plein de personnes d’une grande diversité. Demandez-vous toujours en quoi vos personnages pourraient se distinguer du « mâle blanc américain » par sa couleur de peau, son sexe, son identité de genre, ses intérêts, sa nationalité, sa religion, la taille de ses souliers ou même ses maladies chroniques.

Pensez motivation fondamentale

Une chose que votre roman doit avoir absolument, c’est un personnage principal avec une motivation fondamentale. Votre protagoniste doit désirer quelque chose ardemment, et être prêt à relever des défis pour y arriver. Si c’est une histoire d’amour, votre personnage pourrait vouloir conquérir sa future douce moitié. Si c’est une histoire d’horreur, votre protagoniste pourrait désirer fuir ses kidnappeurs. Dans un cas comme dans l’autre, l’histoire avancera grâce à un désir.

Je parle des motivations des personnages plus en profondeur dans cet article.

Imaginez le lieu où se déroulera votre histoire

C’est facile de camper son histoire dans la ville ou le village où on habite. Write what you know, qu’ils disent. Mais se limiter géographiquement à ce qu’on connaît, c’est limiter le potentiel de notre histoire à son strict minimum.

Pensez à la série télévisée Breaking Bad. Cette histoire se déroule dans les régions arides du Nouveau-Mexique. Le désert est pratiquement un personnage là-dedans. Et sans blague, je ne pourrais pas imaginer Breaking Bad nulle part ailleurs sans que ça dénature absolument l’essence du récit.

Ayez cette réflexion pour l’histoire que vous avez en tête. Où, dans le monde, pourrait-elle se dérouler pour qu’elle ait un impact maximal? Oui, c’est peut-être à Montréal ou à Paris, mais il existe certainement des endroits plus appropriés, plus originaux, pour faire évoluer vos personnages.

Avec tous ces ingrédients, tissez une intrigue intéressante

Après avoir réfléchi à votre motivation, le genre d’histoire que vous souhaitez écrire, vos personnages, leurs motivations et le lieu de votre récit, réfléchissez à la manière de livrer votre histoire.

Encore une fois, ce seul sujet pourrait être couvert dans un livre au complet (ou même plusieurs), et ainsi je ne pourrai vous donner de formule magique qui règlera la question pour de bon. Une bonne partie de l’art d’écrire tient dans la manière de raconter. Je ne vous apprends probablement rien en disant ça.

C’est possible d’avoir des personnages ultra développés et un lieu magnifique, et qu’avec ces ingrédients, on crée une histoire complètement banale. C’est ce qui arrive quand on n’a pas un angle d’approche intéressant.

Imaginez une histoire de kidnapping. Vous pourriez présenter cette histoire en ordre chronologique : votre personnage principal se promène dans la rue, il se fait enlever par des inconnus masqués, et ensuite, il doit trouver une manière de s’échapper du caniveau où on l’a enfermé.

Ça, c’est la manière ordinaire de raconter.

Ce qui serait beaucoup plus intéressant, à mon humble avis, ce serait commencer le récit immédiatement dans le coeur de l’action : dès la première page, on voit le personnage enfermé dans le caniveau, et le lecteur apprend au compte-gouttes pourquoi il s’est retrouvé là du jour au lendemain. Là, on a une intrigue forte.

Bien sûr, il ne s’agit ici que d’un exemple. Il existe d’autres façons de rehausser son histoire en choisissant de quelle « manière » on la raconte. Que vous en soyez conscient est déjà un bon départ.

Pour améliorer votre talent d’écriture en général, il faut faire une tonne d’essais et erreurs. Les cours en création littéraire donnent un bon coup de pouce, qu’ils soient universitaires ou offerts sous forme d’atelier. Vous pouvez également lire mon guide intitulé Comment écrire plus, qui donne de bons trucs pour vous améliorer en tant qu’auteur.

Croyez-moi : plus vous lirez sur le sujet, plus vous entraînerez votre muscle créatif. Et conséquemment, les idées finiront par venir d’elle-mêmes, sans trop d’efforts :)

Vous voulez apprendre mes meilleurs trucs du métier?

Pour faciliter votre cheminement en tant qu'auteur, lisez mon livre Comment écrire plus. Il contient des trucs pour économiser du temps, des méthodes de travail éprouvées, de même que des suggestions de logiciels qui augmenteront votre efficacité durant la réalisation de votre roman, à toutes les étapes de création. Cliquez ici pour le lire dès aujourd'hui!

Recevez un modèle Word gratuit et des conseils d’écriture mensuels

Abonnez-vous à mes conseils d’écriture mensuels et obtenez un modèle Word (.doc) pour commencer votre manuscrit littéraire du bon pied.

En savoir plus sur cette offre

Comment trouver une idée de roman?
Étiqueté avec :            

2 avis sur « Comment trouver une idée de roman? »

  • 4 avril 2021 à 10:28
    Permalien

    Si ça peut t’intéresser ainsi que tes lecteurs, un excellent livre en français (traduction en réalité) sur “Le voyage du héros” : Le guide du scénariste, écrit par Christopher Vogler chez Dixit Editions.

    Bien que le monde du cinéma soit son principal sujet, la mécanique et théorie est absolument la même pour le livre étant donné qu’il est question du scénario. Parce que dans les deux cas, on cherche à raconter une bonne histoire. Vraiment indispensable !

    Répondre
    • 5 avril 2021 à 16:02
      Permalien

      Bonne idée, je n’avais pas de ressource en français pour ce concept!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *