fbpx

Du 11 au 13 février, j’étais à Longueuil pour la Fête du livre et de la lecture. Comme je trimballais mon iPod Touch partout, je pouvais raconter mes aventures à chaque heure du jour. Voici donc le résultat de cette expérience de live blogging, sans filtre et sans menterie :

***

JOUR 1

***

J’ai manqué mon autocar Québec-Longueuil de 30 secondes. Trente VRAIES secondes.

***

Temps passé à la gare à jouer à Freecell : 1 heure.

***

Mon motel est vraiment laid. J’ai peur.

***

Je n’ai fait aucun cauchemar cette nuit. Raison : je n’ai pas dormi.

***

Le quartier est vraiment brun.

***

Ce matin, les élèves n’ont pas le droit d’acheter des livres. Raison évoquée par les profs : “Ça ne serait pas juste que ti-jos puisse dépenser 20$ parce que ses parents sont riches, alors que gros-jos n’aurait pas d’argent.”

***

Un merci spécial à ces profs pour protéger nos enfants d’une RÉALITÉ SOCIALE vieille comme le monde.

***

NOVA. Des heures d’écriture, de direction littéraire, de graphisme, etc. Prix : 5$. Personne n’en veut.

***

DESSIN IMPRIMÉ. Prix : 5$. On se les arrache.

***

L’organisatrice est beaucoup enceinte.

***

Non ti-gars : mes livres ne sont pas à donner.

***

“Tu dois être content de pas vendre de livre, monsieur. Si tu les vendais tous, tu n’aurais plus rien à lire.” Cute?

***

À 3h pm, il n’y a plus un chat. J’attends jusqu’à 4h en jouant à Freecell. Pas capable d’en gagner une.

***

Au retour, le quartier est encore brun.

***

Tous les commerces sont délabrés. Je me croirais dans Aliss.

***

Les résidents du coin ont par contre appris à protéger leur connexion sans-fil. Pas moyen d’en pirater une.

***

Le seul resto à moins d’un kilomètre est un fucking BAR DE DANSEUSES.

***

Le cuisinier de la Belle Province a pas compris quand je lui ai demandé d’apprêter mon hamburger style “lapin”. (inside)

***

J’étais choqué de voir que le resto avait seulement des Journal de Montréal mais pas de Soleil. Épais…

***

J’ai acheté un sac de Sun Chips pour me consoler.

***

Objets que j’ai oubliés à la maison mais qui auraient été utiles : mon séchoir à cheveux, ma montre, mon parapluie, mon pyjama.

***

Objets que j’ai apportés mais qui ne me servent à rien : mon portable, mon manteau d’hiver.

***

J’ai loué des films sur iTunes avant de partir. BEST MOVE EVER.

***

Groundhog Day. J’adore ce film.

***

J’ai mal aux jambes. Je marche beaucoup (et j’ai cherché un restaurant.)

***

Quand le chauffage s’enclenche, on dirait que quelqu’un scie du bois dehors.

***

Ça pue le vieux char.

***

Y’a une lampe rouge dans ma chambre.

***

Le miroir est grand.

***

Avant d’aller me coucher, je mets la petite chainette pour empêcher les zombies de rentrer.

***

JOUR 2

***

Quelqu’un vient d’essayer d’ouvrir la porte de ma chambre à 1h43 du matin.

***

Je pense qu’il s’en va…

***

Merci chainette.

***

MISE À JOUR
Objet qui aurait été utile : un fusil.

***

DEPUIS QUAND IL PLEUT UN 12 FÉVRIER???

***

Ça sent le chien mouillé.

***

Un résident m’a confirmé que mon motel est effectivement un repaire de motards. MEUH!

***

Ventes de la première heure aujourd’hui = total des ventes d’hier.

***

J’ai croisé un gros rat. Il s’appelle Géronimo Stilton.

***

YÉ! J’ai vu ma première coupe Longueuil! “Business in front, party in the back!

***

Le gars d’en arrière a échappé sa boite à monnaie par terre. Il y en a partout! (et j’écris ça au lieu de l’aider)

***

J’ai signé dans la main d’une jeune fille… et aussi dans celle de sa best. HELL YEAH!

***

4h, on part!

***

Ouch! Ouch! Ouch! (ampoules)

***

Je retourne vers ma tanière de motards.

***

Plan pour ce soir : un autre film sur mon iPod. J’espère ne pas me faire interrompre par un gros poilu qui veut me violer.

***

IL PLEUT ENCORE!!

***

J’ai pas envie de marcher jusqu’au restaurant. Est-ce qu’on peut survivre en mangeant juste des Sun Chips?

***

Il me faudrait un pansement pour cette ampoule-là…

***

OUCH!

***

Souper au Coq-o-Bec : le genre de resto où le menu est imprimé sur le naperon. (et où la serveuse chique du tabac)

***

J’ai pris une bière et elle me tombe sur le cœur.

***

FUN FACT
J’aurais pu utiliser cet argent-là pour me payer un taxi.

***

JOUR 3

***

Check-out. Le réceptionniste est caché derrière une vitre. Je pense qu’elle est pare-balle.

***

Il a l’air pas fin.

***

Troisième déjeuner au Tim Hortons. Les cuisinières font des plaisanteries avec les habitués.

***

Lu dans lea toilettes du cégep : « La différence entre un bébé et du pot, c’est le prix au gramme. »

***

Wow! On a créé un vrai buzz dans une école. Tout le monde s’arrache Nocturne!

***

Mathieu et Gabrielle sont venus m’aider. À 3 dans le kiosque, c’est gagnant.

***

Il y a des affiches du Loup du sanatorium dans la poubelle. C’est là qu’on les range.

***

Objectif de vente atteint! (le Dominic du mercredi n’y aurait jamais cru)

***

Traditionnel diner au Subway. Je me garde une moitié de 12 pouces pour le souper.

***

La boite d’Alégracia tome 1 est presque vide!!

***

Les jeunes d’une école sont tous déguisés en rose. (concept de St-Valentin, j’imagine)

***

Merci à Mathieu pour le lift vers la gare d’autocar!

***

Beurk! Mon Subway est froid et poisseux.

***

Évidemment, je m’asseois devant le SEUL tannant de l’autocar (un pas-de-classe qui parle fort au cellulaire, qui pioche sur le banc et qui PUE!)

***

On arrête à une halte???

***

Ça a l’air qu’on arrête à une halte.

***

Eh! ben!

***

Faut croire que notre chauffeur a une vessie.

***

Arrivée à la maison. Fin du voyage.

Mes péripéties à Longueuil racontées sur un iPod

7 avis sur « Mes péripéties à Longueuil racontées sur un iPod »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *