L’an dernier, j’ai décidé de fusionner mes pages Facebook en une seule pour me simplifier la vie. J’avais celles-ci :

  • Dominic Bellavance (250 mentions j’aime)
  • Alégracia (300 mentions j’aime)
  • Toi et moi, it’s complicated (750 mentions j’aime)
  • Roma-réalité (50 mentions j’aime)

Je voulais seulement garder ma page d’auteur. Je me disais que ceux qui avaient aimé mes romans seraient d’accord pour suivre l’écrivain derrière (et au pire, ils s’en iront).

La page « Toi et moi, it’s complicated » avait plus de mentions j’aime que les autres. Et détrompez-vous : ce n’était pas parce que le livre avait connu un meilleur succès que les autres.

J’ai créé la page de ce roman à l’époque où les utilisateurs de Facebook créaient des pages pour n’importe quoi, du genre : « Pour ceux qui aimes les gros chars!! » ou « Crazy cat laidies ». Des trucs de communauté. La définition d’une « page » était encore assez floue à l’époque.

Donc, y’a plein de gens ont cru que la page « Toi et moi, it’s complicated » voulait regrouper ceux et celles qui avaient des problèmes de couple. De là les 750 j’aime.

C’est resté comme ça. J’ai fusionné mes pages, et je me suis ramassé avec une page « Dominic Bellavance » comportant 1050 mentions j’aime. L’affaire, c’est qu’environ 500 personnes là-dedans ignoraient complètement qui j’étais, et n’avaient peut-être jamais ouvert un livre de leur vie.

Conséquence : chaque fois que je publie quelque chose de nouveau sur ma page, je perds environ 20 fans. Et c’est ben correct. Mais j’ai hâte que les « intrus » soient tous partis :P

Malentendu sur les pages Facebook
Étiqueté avec :    
  • Gen

    Anecdote comique quand même! :)