fbpx

Mon éditeur vient de publier un billet assez important concernant le comportement que devraient adopter les aspirants auteurs durant les évènements littéraires, comme le Congrès Boréal, Anticipation ou un salon du livre.

L’article dégouline de vérité et, même s’il peut sembler condescendant, détrompez-vous :  on veut seulement donner des pistes aux débutants pour mieux orienter leur approche. Plusieurs personnes ont besoin de ces conseils. Croyez-moi. J’en ai vu de toutes les couleurs sur le terrain.

Je ne crois pas que Guillaume pense que tous les auteurs sont pouilleux et malodorant, mais ceux qui laissent une marque négative par ces détails nous marquent profondément, et parfois à vie. De grâce, évitez de tomber dans cette catégorie. Ce n’est pas si difficile, après tout, de bien paraitre.

L’article rejoint également un de mes vieux billets concernant les auteurs qui trimballent des manuscrits dans les salons du livre. Relisez, apprenez, évitez de.

Vous voulez des exemples d’auteurs qui innovent et qui paraissent bien? Aujourd’hui, j’ai appris sur Twitter qu’Alexandre Lemieux va graver des CD avec ses nouvelles au format eBook et audio book et les offrir aux visiteurs d’Anticipation. Quelle bonne idée!

L’aspirant auteur dans les évènements littéraires

2 avis sur « L’aspirant auteur dans les évènements littéraires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *