Et remarquez là où c’est écrit : “écrire ou vivre, mais pas les deux”. Car oui, ces temps-ci, l’écriture et moi, it’s complicated. J’ai l’impression de m’enliser dans des cycles de révision perpétuels. Ça n’a jamais de fin. Jamais.

Questions qui me sont venues (et revenues) à l’esprit aujourd’hui :

  • à force de rester collé à mon clavier pour écrire, est-ce que je passe à côté de quelque chose d’important (genre, vivre ma vie en général, dans la société)?
  • et si j’arrêtais d’écrire, est-ce que ma tête exploserait comme une grosse boule de pus à force d’accumuler des histoires non racontées?

Alors, au lieu de laisser ce dilemme me tarauder l’esprit, j’ai préféré coller cette phrase comme une enseigne, en haut de ce blogue.

Ça me soulage à moitié.

Coquetterie : nouvel en-tête pour ce blogue
Étiqueté avec :
  • Est-ce que les révisions sont supposées avoir une fin un moment donné?

    Me semble que ça fait presque 6 mois que j’ai rien écrit de neuf. Je fais juste remanier de l’ancien.

    Et c’est quoi ça “vivre”?

  • Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 02/04/2011()

  • Une question qu’on se pose (en tout cas que je me suis posée) au moins à chaque dizaine. Surtout à 20 ans (eh oui déjà) après avoir lu Mathieu de François Loranger. J’ai alors jeté tous mes petits cahiers que j’avais pris tant de temps à écrire, un des rares gestes que je regrette parfois.

    Certains de nos proches nous posent la question également, comme un reproche: encore devant ton ordi? Il fait beau dehors ou as-tu été voir ceci ou cela?

  • ClaudeL : Ce questionnement revient surtout l’hiver, dans mon cas. L’été, quand il fait beau, le soleil réussit généralement à me leurrer dehors. C’est pourquoi j’essaie d’en faire le plus possible durant la saison froide; la discipline tend à s’effriter à mesure que la température monte.

  • M

    Ok, je te le vole quand tu auras fini de t’en servir comme en-tête!

    Et tu sais ce qui fait du bien dans ce temps-là: prendre 2-3 jours pour plancher sur un autre projet. J’ai justement quelque chose à te proposer…

  • Mathieu : shoot par courriel.

  • Ne te laisse pas trop embourber dans ce dilemme entre vivre ou écrire, sinon ce sera ni l’un, ni l’autre…

    Courage :)

  • Guillaume : Paroles sages. Je vais t’écouter.

  • Je comprends parfaitement… et sympathise…