Belle surprise en revenant du Salon du livre du Saguenay : deux caisses m’attendaient au bureau de poste, avec à l’intérieur mes premières copies imprimées de mon nouveau roman Les vieilles rancunes.

Y’est très beau! (Mais je suis peut-être pas la meilleure personne pour juger.)

Les vieilles rancunes au format papier

Comme je l’ai déjà mentionné avant, cette partie est légèrement plus volumineuse que la première (214 pages vs 142 pages).

Que voulez-vous… Je me suis laissé emporter.

Épaisseur du roman Les vieilles rancunes

J’apporterai des copies au prochain Salon du livre de l’Estrie. Ce sera l’occasion de mettre la main dessus.

Si vous désirez l’obtenir immédiatement, c’est possible. Je prends les commandes postales. Et comme le roman n’est pas assez épais pour être considéré comme un colis par Postes Canada, je peux vous l’expédier sans frais. Le livre coûte 20 $ et j’accepte les paiements via PayPal ou virement Interac (qui sont maintenant gratuits chez Desjardins). Si vous êtes intéressés, écrivez-moi en me fournissant votre adresse et on s’arrangera par la suite.

Je tiens encore une fois à remercier mes précieux collaborateurs, sans qui ce livre ne serait pas le même, soit Patrice Cazeault à la direction littéraire et Josée Marcotte à la révision linguistique.

La prochaine étape, maintenant? Écrire la 3e partie. Go, go, go! 😀💪

Les copies du roman Les vieilles rancunes sont arrivées