Et c’est l’une des meilleures que j’ai eues. Retrouvez cet article dans l’édition du 11 juin 2010 du 24h Montréal, à la page 42.

Notez qu’ils affichent « Toi et moi, c’est compliqué » (en français seulement). Ils ont dû mettre la couverture qui avait été envoyée en service de presse avant la sortie du livre.

Une critique dans le 24h Montréal, pendant que j’étais parti

2 avis sur « Une critique dans le 24h Montréal, pendant que j’étais parti »

  • 21 juin 2010 à 16:08
    Permalien

    “On se dit qu’on tient peut-être entre les mains le précurseur d’une nouvelle littérature.”

    J’aimerais vraiment!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *