fbpx
  • Roman de fantasy (horreur), 381 pages, octobre 2019
  • 24,95 $ (papier) / 14,99 $ (numérique)
  • Éditeur : Les éditions ADA, Collection Corbeau
  • ISBN papier : 9782897867928
  • ISBN ePub : 9782897867942
  • ISBN PDF : 9782897867935

Le chagrin de la mort répand ses ravages

Damian Ragellan doit renverser cette malédiction avant qu’il ne soit trop tard. Coincé dans le territoire en quarantaine, il sent l’étau se refermer : les coupables demeurent introuvables, les vivres s’amenuisent et, après un affrontement sanglant contre un démon kajuvâr, son propre corps le trahit.

Près de lui, Saya peine à contrôler ses pouvoirs. La destruction s’accroche à elle comme une obligation du destin. Se considérant comme un « ange de la mort », elle ignore désormais dans quel camp se ranger.

Pour réussir leur mission, les deux devront tenter le tout pour le tout.

L’ultime réveil, conclusion tant attendue de la série Le silence des sept nuits, vous entraînera dans les profondeurs de Roc-du-Cap, où des secrets enfouis depuis des siècles ressurgiront pour secouer un royaume tout entier.

Achetez au format papier :

La série Le silence des sept nuits :

Foire aux questions

Doit-on lire en premier Alégracia ou Le silence des sept nuits?

Ces deux histoires se tiennent dans le même univers. Cependant, environ 1300 ans les séparent.

Chronologiquement parlant, l'action dans Le silence des sept nuits a lieu en premier. Si vous voulez découvrir mon oeuvre dans l'ordre temporel, vous devriez commencer par ces romans.

Cependant, la série Alégracia a été écrite bien avant (elle est parue en 2005, pour sa première édition). Cette histoire comporte donc une grande quantité d'informations sur l'univers du Drakanitt et du Continent-Coloré, les pays où se déroulent ces intrigues. Vous pouvez donc commencer avec Alégracia pour avoir une bon panorama, ce qui vous permettra d'apprécier encore davantage Le silence des sept nuits.

Dans tous les cas, les séries Alégracia et Le silence des sept nuits demeurent des histoires 100 % indépendantes. Pas besoin d'avoir lu l'une d'elles pour comprendre l'autre.