fbpx

Bon, passons en revue les résolutions que j’avais évoquées dans ce billet de décembre 2010 :

Perdre moins de temps sur Internet

Pas sûr que ce soit réussi à 100 %. J’ai diminué mes pertes de temps grâce à Freedom, mais je crois que mon combat contre le Web est perdu d’avance; Internet fait partie de mon quotidien. Aussi bien l’assumer.

Arrêter de faire de l’autopromotion agressive sur le Web

Je crois que c’est réussi dans l’ensemble. La majorité des informations qui me concernent sont regroupées sur ce site. J’ai arrêté de republier systématiquement mes billets sur Facebook et Twitter, le faisant quand c’était vraiment nécessaire. Le reste est laissé à la discrétion des internautes.

D’ailleurs, à la fin de l’année, j’ai pris la décision que ce blogue ne s’intéresserait plus seulement à l’écriture, ce qui a diminué sa teneur « autopromotionnelle ». Et du même coup, je ressens moins de pression pour le mettre à jour. Alléluia!

Cesser de vendre mes livres en ligne

Fait! Ceux qui veulent se les procurer peuvent consulter une page conçue pour orienter les acheteurs, mais je ne m’occupe plus d’en vendre personnellement.

Avoir l’air moins bête

C’est vous qui pourrez me dire si j’ai réussi.

Les résolutions et objectifs pour 2012

Elles seront simples et conventionnelles. En 2012, je veux :

M’entrainer au moins 3 fois par semaine

En 2011, j’ai vraiment rien foutu côté activité physique, à part quelques rares sorties en patin à roues alignées quand la température le permettait. Pour remédier au problème, je me suis inscrit à la salle d’entrainement du Cégep de Sainte-Foy. C’est plus cher qu’à l’Université Laval, mais plus proche de la maison. Je pourrai m’y rendre à pied (kudos!).

Lire 100 livres

C’est mon objectif défini sur Goodreads. Au départ, je voulais lire 75 livres, mais comme je répertorie toutes mes lectures, y compris celles pour bébé, j’ai gonflé le nombre en proportion.

M’occuper de ma famille

En 2012, je veux m’arrêter un peu. Je vais bien entendu aller à l’université à temps partiel pour finir mon baccalauréat en décembre, mais je ne veux pas me mettre de pression côté écriture et de profiter un peu de la vie, de la maison, du bébé et, bien sûr, des 100 livres mentionnés ci-dessus.

J’ai toujours cru que la meilleure façon de ne pas être un crappy dad, c’est d’être là. Physiquement et mentalement. Mettons cette croyance en pratique.

Commenter davantage sur les blogues des autres

Ça me fait toujours plaisir de recevoir vos commentaires, mais j’ai réalisé un peu tard que je ne commente presque jamais sur les blogues des confrères et consoeurs. Trop accroché à mon lecteur de fil RSS, j’ai de la difficulté à revenir sur les vieux billets pour suivre les conversations qui s’y développent. Je vais essayer de changer ça.

Fun fact : cette résolution vient en parfaite contradiction avec celle que j’ai manquée en 2011.

Me décider enfin si, quand j’insère un hyperlien dans mon texte, j’inclus le déterminant

De grosses questions existentielles. Si on se fie aux quelques liens que j’ai insérés précédemment, la tendance indique que je devrais l’inclure.

Mes résolutions pour 2012
Étiqueté avec :                            

6 avis sur « Mes résolutions pour 2012 »

  • 3 janvier 2012 à 21:19
    Permalien

    Je t’offre mon plus entier soutien dans la quête de la résolution #2 et dans toutes les autres en général. Cependant, je ne peux guère t’aider pour la dernière… :P

    Répondre
  • 3 janvier 2012 à 21:30
    Permalien

    Merci! Ça devrait être faisable, comme ma PAL déborde encore cette année. Des bons livres m’y attendent, et aussi quelques-uns qui sont là depuis quasiment une décennie, victimes de mes préjugés. J’ai hâte que ces derniers disparaissent de ma vue et aillent dormir sur les « vraies » tablettes ;)

    Remarque, je peux me faire surprendre.

    Répondre
  • 4 janvier 2012 à 8:35
    Permalien

    Pour ce qui est des hyperliens, je crois me souvenir que tu voulais les insérer vers la fin si possible, pour pas que les lecteurs te délaissent avant la fin du billet. Je peux te dire que personnellement (je ne sais pas pour les autres), je lis tout le billet (le tien ou les autres) et ENSUITE seulement, si ça m’intéresse (comme là je vais aller voir ce qu’est Goodreads), je remonte et clique sur les liens qui me tentent.

    Répondre
  • 4 janvier 2012 à 9:17
    Permalien

    Bonne année et bonnes résolutions alors, que des trucs pleins de bon sens. Le temps en famille, c’est essentiel tu as bien raison. Pour ma part je clique les liens en cours de route (comme je viens de le faire pour Goodread, intéressant) mais je reviens toujours à la source après.

    Répondre
  • 5 janvier 2012 à 13:14
    Permalien

    Je crois que chaque personne aborde les liens à sa manière. Personnellement, je les ouvre dans un nouvel onglet en cours de lecture. Mais la question que je me posais ne relevait pas de la position du lien au sein du texte, mais bien des mots que l’hyperlien englobe.

    Par exemple, doit-on écrire : « allez voir ce billet » ou « allez voir ce billet »? J’aurais tendance à inclure le déterminant (2e exemple)

    Répondre
  • Ping :J'ai pris une résolution pour 2016, et je le regrette déjà - Dominic Bellavance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *