fbpx

Avant-hier, j’ai vu quelque part sur Facebook qu’il y a 2 ans jour pour jour, il faisait 25 degrés Celsius et qu’une bonne partie des Québécois ont passé leur soirée au soleil, sur une terrasse.

Que ce soit vrai ou pas, ça donne envie de maudire le temps froid en levant le poing en l’air.

Durant ce temps-là, on reste enfermé, et on écrit.

* * *

Deux salons du livre approchent : celui de Trois-Rivières et celui de Québec. J’ai l’intention de participer aux deux, quoique plus brièvement à celui de Trois-Rivières.

Voici mes heures de présence :

Trois-Rivières

Au kiosque de Porte-Bonheur, pour Les limbes des immortels (désolé, la suite ne sera pas encore arrivée) :

  • Samedi : 9h-11h / 13h-15h

Québec

Au kiosque de Porte-Bonheur, pour La patience des immortels :

  • Mercredi : 12h-14h / 18h-21h
  • Jeudi : 16h-18h
  • Vendredi : 12h-14h / 19h-21h
  • Samedi : 12h-14h / 17h-18h
  • Dimanche : 14h-17h

Au kiosque de Québec Amérique, pour Des nouvelles du père :

  • Samedi : 18h30-20h30

Quoi? Québec Amérique?

* * *

Bien oui, juste avant le Salon du livre de Québec, Québec Amérique publiera un recueil de nouvelles intitulé Des nouvelles du père où seront réunis plusieurs auteurs que j’admire particulièrement, dont quelques célébrités du milieu littéraire comme Patrick Senécal, Matthieu Simard et Martin Michaud. Tous sont pères et – vous l’avez deviné – leurs textes portent essentiellement sur la paternité.

La nouvelle que je signerai dans ce recueil s’intitule “Coincée dans la gorge”. C’est un texte de fiction où je réfléchis sur la place du père moderne dans les médias publicitaires.

Voici la couverture, que l’on retrouve sur le site de l’éditeur :

Des nouvelles du père

Si vous êtes intéressés à savoir ce qui se passe dans la tête des papas en 2014, ce livre sera pour vous. Sinon, ça fera un bon cadeau pour le 15 juin, je pense.

Si vous êtes curieux, vous pouvez consulter la fiche du livre que j’ai préparée sur mon site. Vous pouvez également ajouter le livre sur Goodreads, ce qui donne toujours un petit coup de pouce aux auteurs.

* * *

À part ça, l’écriture va bien. J’ai passé le début de l’année à piocher dur sur La patience des immortels et “Coincée dans la gorge”, qui sont maintenant prêts pour les presses (ou qui en sont déjà sortis).

Par la suite, je me suis retrouvé avec aucun projet en cours. C’est rare; d’habitude, je bosse toujours sur plusieurs projets en même temps.

J’ai pu donc naviguer librement dans ma liste de tâches sur Toodledo, qui contient les idées que j’avais accumulées durant les 2 dernières années. Ça n’a pas été long : en l’espace d’une journée, j’ai démarré deux projets en parallèle. L’un d’eux sera un projet de roman qui sera réalisé à long terme (l’écriture s’échelonnera peut-être sur 2, 3 ou même 4 ans). C’est un projet ambitieux, sûrement le plus complexe auquel je me suis attaqué. Le plan me donne déjà des maux de tête.

Le second est plus simple et plus personnel. Si tout va comme prévu, vous en entendrez peut-être parler d’ici quelques semaines.

Je vous tiens au courant!

Les nouvelles du printemps (mais quel printemps?)

2 avis sur « Les nouvelles du printemps (mais quel printemps?) »

  • 26 mars 2014 à 22:23
    Permalien

    Bonne idée ce recueil, les pères n’ont pas souvent de voix ces temps-ci.

    Je crois que je vais faire un cadeau à un futur papa de ma connaissance… ;)

    (Et, Québec Amérique, c’est pas rien! Bravo!)

    Répondre
  • 27 mars 2014 à 11:28
    Permalien

    Gen : Merci! Je suis pas mal content d’y avoir participé. Ça n’a pas été facile; habituellement, les nouvelles, ça ne m’allume pas beaucoup. Mais comme l’idée du recueil est arrivée dans un moment de paternité un peu difficile, l’inspiration n’a pas été dure à trouver.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *