Cette semaine, deux refus sont rentrés dans ma boite de courriels pour Caressez-moi.

Le premier, je l’avais anticipé. En parcourant ce que cette maison d’édition publiait, j’ai commencé à me demander pourquoi j’avais envoyé mon tapuscrit là-bas. Résultat : un refus générique. C’est ma faute.

Le deuxième, par contre, me fait plus mal au coeur. C’était une maison d’édition sur laquelle j’avais fondé beaucoup d’espoir, et un jeu de circonstances dans un salon du livre avait augmenté mes chances de publier là-bas, puis un autre jeu de circonstance tout aussi exceptionnel a annulé ces mêmes chances (longue histoire, je vous raconterai ça en détails quand j’aurai mon acceptation.) Au moins, ils m’ont laissé un bon (et bref) commentaire :

Nous avons trouvé votre concept original et assez bien traité, mais devons malheureusement vous informer que...

En tout cas.

J’avais visé haut au départ, je l’avoue, alors je dois m’attendre à recevoir d’autres refus. C’est un projet risqué. Après tout, l’un des personnage insulte la maison d’édition dès les premières pages! Il faut vraiment croire au potentiel du projet, pour vouloir se lancer là-dedans.

Ceci dit, je commence dès maintenant à magasiner les maisons pour mon prochain envoi.

Mathieu m’avais déjà suggéré Les Éditions Marchand de feuilles, qui se spécialisent dans la littérature « hors-normes ». Exactement ce qu’il me faut.

Quelqu’un connait-il assez bien Les Éditions de la Bagnole pour savoir si un tel projet irait bien dans leur collection?

Deux nouveaux refus

7 avis sur « Deux nouveaux refus »

  • 28 novembre 2008 à 10:14
    Permalien

    essaie La Bagnole, dans la collection Parking. Adresse ton envoie à l’attention de Benoit Bouthillette.

    Répondre
  • 1 décembre 2008 à 19:11
    Permalien

    Salut Dominic,
    Il y a un moment que je batifole dans les blogs littéraires de mes compatriotes quebecois et je viens de crééer mon compte Gmail pour pouvoir échanger avec la communauté.Alors quand j’ai vu la nouvelle de ton refus et que tu cherchais une maison d’édition potentiellement intéressé À ton tapuscrit..Ben voilÀ je suis tombé ce week-end sur une PUB de l’éditeur Marcel Broquet de St-sauveur . Il faisait la promotion de sa nouvelle Collection INÉDIT réservé aux nouveaux auteurs et/ou aux auteurs avec un roman Nouveau genre…
    http://www.marcelbroquet.com/
    alors j’ai pensé que ca pouvait problablement cadrer avec ton projet Caressez-moi…Par contre je suis tout “green” dans ce monde de l’écriture et de l’édition . je ne connais pas la prestance de cette maison d’édition.
    Bien Voilà en espérant que ca puisse t’aider
    Pour ma part je continue ma quête a travers vos blogs tous plus intéressant les uns que les autres.
    À la prochaine
    -Pierre
    un écrivain en herbe en pleine éclosion…..

    Répondre
  • 2 décembre 2008 à 11:19
    Permalien

    c’est peut-être juste de la façon dont s’est présenté, mais ça a tellement l’air d’être de l’édition à compte d’auteur!

    Répondre
  • 5 décembre 2008 à 11:37
    Permalien

    J’y ai pensé, et en plus ça irait bien dans leur collection, mais le livre est définitivement trop long. Leu maximum est de 20 000 mots et j’en ai 43 000…

    Répondre
  • 7 décembre 2008 à 12:08
    Permalien

    Hum… embêtant… et si tu coupais le livre en deux? ;-) Ça ferait comme une suite! Hahaha!

    Répondre
  • 8 décembre 2008 à 8:00
    Permalien

    tu devrais quand même essayer…. si tu le présentes bien, Vézina est le genre d’éditeur à embarquer dans ce genre de projet de malade!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *