Récemment, Mathieu Fortin et Élisabeth Tremblay se questionnaient sur la pertinence de transmettre leurs bons coups sur leur blogue. Les deux sont écrivains, les deux ont eu d’excellents chiffres de vente ces derniers temps (c’est ce que j’ai cru comprendre). Ils se posaient la question suivante : « Devient-on chiant quand on se vante de ses succès sur le Web »

Sérieusement, mettons quelque chose au clair tout de suite.

Ceux qui réussissent en écriture le méritent. Oui, les coups de chance existent, mais si quelqu’un parvient à tirer quelque chose de bon du travail d’auteur, de grâce, DITES-LE! Soyez une source d’inspiration pour les autres. On entend tellement d’histoires d’horreur, d’artistes déchus qui ont été terrassés par le découragement. Et vous devriez la fermer quand vous réussissez enfin à faire l’épicerie durant une année avec vos droits d’auteurs?

Au Québec, on a toujours la maudite tendance à démoniser le succès, sans doute à cause du complexe d’infériorité qu’on a hérité dans le siècle dernier. Eh bien, ces défaitistes, qu’ils se taisent! Si un auteur réussit, ce ne sera [probablement] pas à cause d’un coup de chance. Tous les écrivains que je connais et qui gagnent leur vie avec leur métier, ils TRAVAILLENT. Et je me permets d’ajouter : ils travaillent en CRISSE. Si jamais ils signent un gros contrat, si jamais ils empochent le gros chèque, si jamais leurs chiffres de vente prennent tellement de place sur le papier qu’ils ont dû vider trois stylos juste pour nous écrire le nombre, j’espère qu’ils vont nous en parler! Je veux tout savoir! Je veux partager votre bonheur; j’ai besoin de savoir que les engrenages tournent autour de moi, que certains confondent les sceptiques et vainquent la misère.

Parlez-en! Parlez-en souvent!

Ce que les écrivains disent sur leur blogue

11 avis sur « Ce que les écrivains disent sur leur blogue »

  • 9 février 2010 à 21:43
    Permalien

    eh boy … t’avais besoin de sortir le méchant !

    Répondre
  • 9 février 2010 à 22:54
    Permalien

    Tout à fait d’accord.

    Faut pas non plus devenir fendant (qu’on mérite ou non son succès, c’est toujours déplacé, ça), mais eh, c’est une autre histoire :)

    Répondre
  • 10 février 2010 à 3:35
    Permalien

    Ah là je suis entièrement d’accord avec toi. Savoir qu’il y a des gens qui réussissent dans le milieu littéraire c’est toujours bon à lire, ça donne un peu d’espoir à ceux qui cherchent à percer dans ce domaine.

    Répondre
  • 10 février 2010 à 7:49
    Permalien

    Guillaume : Faudrait briser plusieurs limites pour vous devenir fendant. Je ne pense pas qu’on peut vraiment l’être en « annonçant » une bonne nouvelle, mais plutôt en « rappelant » incessamment son succès sur un ton condescendant ou bien en se comparant aux autres.

    Répondre
  • 10 février 2010 à 7:55
    Permalien

    Ça fait du bien de voir que je n’ai exaspéré personne avec ma fierté ;-) Je doute de devenir fendante, mais si jamais c’est le cas, j’espère bien qu’il se trouvera tout un tas de blogueurs pour me ramener les pieds sur terre sans ménagement!

    Si on hésite tant à en parler, je crois que c’est avant tout parce que, justement, peu arrivent à faire l’épicerie avec leurs droits d’auteurs mais tous en rêve, alors on a l’impression que c’est «déplacé» de «jeter» son succès aux visages de ses collègues quand ils ne connaissent pas le même succès que soi…

    Répondre
  • 10 février 2010 à 8:12
    Permalien

    Me semble qu’il y a un monde de différence entre dire « Je suis tellement heureux. Il se passe (insérer une bonne nouvelle ici)! ».

    Et dire « Décidément, quand on travaille suffisamment, on finit par arriver à en vivre de ses droits d’auteur! Je ne vois pas de quoi les autres se plaignent. Ils doivent être paresseux ou écrire vraiment mal. Je viens de faire 75 000$ cette année et seulement avec des trucs déjà publiés. »

    Le deuxième cas vous fera sans doute perdre tous vos amis… mais si vous êtes du genre à dire ça, vous n’en avez sans doute pas beaucoup de toute façon… :p

    Répondre
  • 10 février 2010 à 8:56
    Permalien

    Tout à fait d’accord avec toi Dominique.

    Répondre
  • 16 février 2010 à 10:27
    Permalien

    Tout à fait d’accord, et ça nous permet de savoir où vous en êtes! :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.