Je suis un peu en avance, j’avais prévu faire le bilan le 18 décembre. Toutefois, comme je prévois être occupé à cette date, allons-y ce soir.

Comme toujours, pour évaluer les prédictions pour 2010 que j’avais émises en janvier, je me conformerai à ma traditionnelle grille de corrections :

1 point – La prédiction s’est réalisée comme prévu;
0,8 point – La prédiction s’est réalisée un mois plus tôt ou un mois plus tard;
0,6 point – La prédiction s’est réalisée deux mois plus tôt ou deux mois plus tard;
0,4 point – La prédiction s’est réalisée quelque part dans l’année;
0 point – La prédiction ne s’est pas réalisée;
La moitié des points – La prédiction s’est réalisée à moitié (si applicable).

Une phrase = une prédiction.

Note : J’avais alors utilisé des noms fictifs pour désigner des publications et des maisons d’édition qui devaient rester secrètes (ils apparaissent en couleurs). Comme certains de mes projets sont toujours secrets, je devrai conserver quelques-unes de ces désignations. Désolé si ça rend le rapport un peu moins intéressant.

Allons-y, pas à pas…

Janvier 2010

Je m’inscris à l’Université Laval pour la session d’hiver 2010.

J’avais hésité, mais oui, je me suis inscrit. 1/1

Je prends 5 cours, mais comme je réalise que ça ne me laisse aucun temps pour l’écriture, j’en abandonne un avant la date limite de remboursement.

J’avais prévu le coup et j’ai pris 4 cours dès le commencement. Comme je suis clément envers moi-même, je me donne 0,9/1

Avant le début de la session, j’essaie de terminer la première révision de Ponction fabuleuse.

Je pensais vraiment que 2010 serait l’année de Ponction fabuleuse. J’ai révisé le manuscrit en janvier, mais je ne l’ai pas réouvert de l’année pour différentes raisons. 1/1

Je rencontre Les Éditions de Mortagne à leurs bureaux.

Je révèle donc que Les Éditions CSI étaient en fait les Éditions de Mortagne. Et, oui, ça s’est passé en janvier. 1/1

Nous discutons surtout de Luciole vénale, mais nous parlons aussi de Ponction fabuleuse.

Nous sommes restés sur ces sujets. 1/1

Les Six Brumes me soumettent la version finale de Sintara et le Scarabée de Mechaeom pour d’éventuelles coquilles.

En fait, ce document est arrivé le 29 décembre 2009. Donc, un mois plus tôt. 0,8/1

Les éditions Coups de tête me soumettent leurs suggestions de couverture pour Toi et moi, it’s complicated.

En fait, j’ai découvert le visuel en même temps que tout le monde, sur Facebook. On se souviendra que la première esquisse affichait le titre Toi et moi, c’est compliqué. 0/1

Février 2010

Je participe au Salon du livre de Longueuil, mais seulement la fin de semaine.

La seule fois où je suis allé Longueuil cette année, c’est pour prendre le métro vers Montréal. 0/1

À mon grand bonheur, je ne dors pas au même endroit que l’an passé.

Bien entendu, j’ai dormi chez moi à ces dates. Mais comme je parlais de “motels”… 0/1

Nous lançons Sintara et le Scarabée de Mechaeom à Québec.

Nous l’avons lancé en mars, en même temps que Toi et moi, it’s complicated. 0,8/1

Mars 2010

Lancement de Toi et moi, it’s complicated à Québec.

Merci à ceux qui sont venus! L’évènement s’est déroulé au Chantauteuil, et j’envisage de faire mes futurs lancements au même endroit. 1/1

Je participe au Salon du livre de Trois-Rivières malgré ma charge de travail à l’université.

Charge de travail, vous dites? 1/1

Je divise mon temps entre le kiosque de Benjamin et celui des éditions Coups de tête.

En fait, Les Six Brumes avaient déjà abandonné Benjamin pour Prologue. 0,5/1

Je recommence à travailler sur Luciole vénale.

Mes cours et les salons m’accaparaient tellement que j’ai dû commencer ce projet en juin seulement. 0,4/1

Sintara et le Scarabée de Mechaeom est vu pour la première fois en librairie.

Le livre n’a jamais touché une seule tablette de librairie, à ma connaissance. Et s’il l’a fait quelque part, c’est un cas exceptionnel. 0/1

Avril 2010

Salon du livre de Québec.

J’y ai participé, évidemment. Plein de belles rencontres, en particulier avec les collègues de chez Coups de tête. 1/1

Benjamin a apporté les corrections nécessaire à leur kiosque, et ainsi, je réussis à vendre plus de copies de Sintara et le Scarabée de Mechaeom.

J’ai vendu plusieurs copies de ce livre, mais au kiosque de Prologue. 0,5/1

Je vais au Salon du livre d’Edmundston durant ma semaine d’examens.

J’ai senti les répercussions des salons sur mes notes; elles ont souffert. Mais ça valait le coup. 1/1

Heureusement, je n’avais pas d’examen dans mon cours du jeudi; c’était plutôt une dissertation à remettre.

En fait, exceptionnellement, j’avais un cours régulier ce jeudi-là. J’ai dû le manquer. Je me suis sentis affreusement mal; manquer des cours, ce n’est pas mon genre (on croirait entendre parler un élève modèle). 0,5/1

Ainsi, je ne suis pas dans la merde.

Hmm. C’est discutable. Mes salons m’ont un peu mis dans la merde, quand même. J’ai dû rusher pour remettre mes travaux à temps. 0,5/1

Je soumets une première version de Ponction fabuleuse aux Éditions de Mortagne.

Comme je l’ai dit, je n’ai pas retouché à ce manuscrit de l’année. Donc, pour le remettre, on oublie ça. 0/1

Mai 2010

Je participe au congrès Boréal à Québec.

C’était vraiment plaisant! Comme toujours. Le petit amphithéâtre se prêtait bien aux tables rondes. 1/1

On y voit plein de jeunes gens du Cégep de Sainte-Foy.

C’était plutôt la gang habituelle. 0/1

Je suis un auteur invité au Salon du livre de l’Abitibi.

J’étais optimiste… 0/1

J’ai enfin droit à mon massage.

… très optimiste… 0/1

J’entame l’écriture de Ovipares téméraires qui sera destiné aux éditions Coups de tête.

Un autre projet que je n’ai pas frôlé de l’année. Je l’ai toujours en tête, par contre. 0/1

Juin 2010

Je reçois les premières corrections pour Ponction fabuleuse.

Bien sûr que non, puisque je n’ai jamais soumis ce manuscrit. 0/1

La majorité du mois sera consacré à la révision du livre.

Dans le champ. 0/1

Ovipares téméraires devra attendre.

Ce livre a attendu toute l’année, et il attend encore. 1/1

Le concours « Les élus des Xayiris » prend fin.

Malheureusement, le concours a pris fin sur une mauvaise note. Le tome 1 d’Alégracia n’était plus disponible (et donc personne ne pouvait commencer la série) et je n’ai pas fait de rencontre dans les écoles en début d’année. Une carte était donc pratiquement impossible à trouver. 1/1

Seulement trois personnes ont réussi à accumuler toutes les cartes.

Personne n’a réussi cet exploit. Je compte bien me reprendre. Ceux qui ont accumulé des cartes devraient les garder. Elle pourraient servir, plus tard. 0/1

Aussi, FYI, je me suis marié et j’ai visité Paris. Mais je ne m’étais pas prononcé là-dessus.

Juillet 2010

Je passe la majeure partie de mon temps à écrire chez moi et dans les cafés.

On ne pourrait dire mieux. J’ai été très productif. Par contre, une chance que je n’ai pas spécifié le projet sur lequel je travaillais; je me serais mis un pied dans la bouche. 1/1

Aout 2010

Je remets la version finale de Luciole vénale aux Éditions de Mortagne.

J’ai soumis cette version en novembre, donc 3 mois plus tard. 0,4/1

On me soumet d’autres corrections.

Les corrections sont rentrées en décembre. 0,4/1

Pour me venger, je soumets aussi la version finale de Ponction fabuleuse aux Éditions de Mortagne.

Jamais de la vie. 0/1

On me soumet d’autres corrections.

Idem. 0/1

Je me questionne longuement à savoir si je rentre aux études à l’automne.

Cette question m’a tracassé une bonne partie de l’été. 1/1

En fin de compte, je choisis de prendre seulement un cours et de laisser tomber les prêts et bourses.

J’ai choisi le cours Le conte québécois du XIXe siècle. Très intéressant, comme toujours. 1/1

Septembre 2010

Je remets les versions finales de Luciole vénale et Ponction fabuleuse aux Éditions de Mortagne.

Dans les deux cas, je n’ai remis aucune version finale en date d’aujourd’hui. 0/1

Ils sont satisfaits des copies.

Je le saurai en 2011, dans l’un des deux cas. 0/1

Luciole vénale sera prévue pour le début de 2011 tandis que la date de Ponction fabuleuse reste indéterminée.

On m’a dit que le premier livre sortirait probablement à l’automne, tandis que l’autre est toujours indéterminé. 0,75/1

Je commence aussitôt à travailler sur Cricket boudeur.

J’ai commencé en décembre. 0,4/1

Au Salon du livre du Sagyuenay, Toi et moi, it’s complicated connait un bon succès.

Le livre était vendu en quantité très limitées au kiosque de Dimedia, comme Coups de tête ne tenait pas de kiosque à ce salon. Par contre, j’ai vendu 100 % des copies disponibles. 0,5/1

Octobre 2010

Je reprend l’écriture de Ovipares téméraires.

J’avais d’autres priorités. 0/1

Salon du livre de l’Estrie : nous écoulons les derniers stocks de Sintara et le Scarabée de Mechaeom.

En fait, puisque la série originale est de moins en moins disponible – et que je considère que ce livre est un complément à la série – les ventes ne décollent pas comme prévu. 0/1

Le livre va en réimpression.

Ouch! 0/1

Novembre 2010

L’écriture avance très bien.

Tout à fait, comme j’écris à temps plein (avec comme seule interruption mon cours d’université). 1/1

Je termine le travail sur Cricket boudeur et je soumets le résultat aux Éditions de Mortagne.

Comme je l’ai commencé en décembre, je pouvais difficilement le remettre un mois avant. 0/1

Au Salon du livre de Montréal, je fracasse un record de ventes personnel avec Toi et moi, it’s complicated.

Optimisme, quand tu nous tiens. J’ai fait des ventes… normales, si on peut dire. 0,5/1

Je participe pour la première fois au Salon du livre de Rimouski avec les éditions Coups de tête.

Très belle expérience. J’ai fait plusieurs rencontres scolaires à cet endroit. 1/1

Décembre 2010

Je soumets Ovipares téméraires aux éditions Coups de tête.

Coudonc! Je m’imaginais que j’avais 6 bras et 3 cerveaux? 0/1

Je ne reçois pas de réponse immédiatement.

Évidemment, puisque je n’ai rien soumis! 0/1

On m’envoie de nouvelles corrections à faire sur Cricket boudeur.

Je répète : j’ai commencé à travailler sur ce projet en décembre. 0/1

J’ai le temps de les terminer durant le mois et j’envoie le résultat aux Éditions de Mortagne.

Je me voyais vraiment comme un surhomme. 0/1

On accepte cette version.

Ou même un super-héros de l’écriture. 0/1

Cette année se termine sur une note d’ironie. Pourquoi? Parce que ma première publication prévue en 2011 ne figure même pas dans ces foutues prédictions! Dans le champ, le gars? Oui! Vraiment dans le champ.

On s’en reparlera dans quelques semaines.

Résultat final : 23,85/55

Pourcentage : 43 %

Note : E (échec)

Bilan de l’année 2010 — Résultat de mes prédictions

7 avis sur « Bilan de l’année 2010 — Résultat de mes prédictions »

  • 15 décembre 2010 à 22:44
    Permalien

    Je te dis pas comme tes commentaires me font rire! Super-héros de l’écriture! Je vais venir le relire ton billet demain matin pour me donner du pep avant d’aller surveiller mon examen de fin de session!
    J’aime ta notation aussi (au début, je pensais que tu aurais tout un score!), mais je ne peux pas dire que ce soit un échec, c’est plutôt un incomplet ;-)

    Répondre
  • 15 décembre 2010 à 22:49
    Permalien

    lolololol! Je me souviens avoir regardé tes prédictions 2010 et m’être demandé si tu dormais des fois…

    Là je suis rassurée : oui, tu dors, c’est ce qui a dû bouffer une bonne partie de ton pointage… ;)

    C’est pas grave, j’suis sûre que 2011 va être bien remplie! :)

    Répondre
  • 16 décembre 2010 à 8:51
    Permalien

    J’ai bien rigolé aussi! En tout cas, tu aimes les échéanciers serrés. :)

    Répondre
  • 16 décembre 2010 à 12:42
    Permalien

    Je viens de faire mon bilan et devine quoi… j’ai la même foutue note que toi! Je te copie pas à peu près!

    Répondre
  • 16 décembre 2010 à 16:26
    Permalien

    Je tiens à dire que Dominic a écrit TOUS les romans mentionnés dans le bilan pendant l’année. C’est juste que c’est son avatar dans Les Sims 3 qui les a écrit pour lui.

    Répondre
  • 17 décembre 2010 à 12:17
    Permalien

    Boy… si j’avais accompli le centième de tout ça, je me roulerais par terre d’extase!

    Répondre
  • Ping :Aborder 2011 dans la zénitude | DominicBellavance.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *