fbpx

En faisant mes valises ce matin pour le Salon du livre de Trois-Rivières, je me suis souvenu d’une époque où je n’avais aucune expérience et où j’oubliais plein de trucs importants à la maison. Évitez donc de répéter les mêmes erreurs que moi! Si vous êtes responsable d’un kiosque, auteur ou aspirant auteur, pensez à ces choses.

Évidemment, dans plusieurs cas, l’éditeur pourrait vous fournir ces accessoires. Par contre, je vous le dis : ne vous fiez à personne! Vous êtes mieux d’en apporter trop et, de toute façon, ces articles sont légers, pour la plupart.

  1. Un stylo. L’éditeur vous en prêtera un, mais vous aurez la conscience tranquille si vous signez vos livres avec le cadeau que vos grands-parents vous ont donné durant votre premier lancement.
  2. Un fil d’extension. Toujours utile pour recharger votre cellulaire ou votre ordinateur portable. En général, les prises de courant sont situées en haut des panneaux du kiosque, et non au niveau du plancher.
  3. Du ruban adhésif. Les affiches en auront toujours besoin d’un peu plus.
  4. Un vaporisateur pour l’haleine. Ou de la gomme. Ou tout autre article similaire. Ne repoussez pas vos lecteurs parce que vous sentez le poisson pas frais.
  5. Votre montre. Vos lecteurs seront fâchés si vous arrivez en retard.
  6. Des cartes professionnelles. Toujours utile quand vous rencontrez de nouveaux collègues.
  7. Des gouttes lubrifiantes pour les yeux. Ça réveille presque autant qu’un café.
  8. Votre appareil photo numérique. Et le chargeur de batterie qui vient avec. Vous ne voudriez pas oublier tous les beaux souvenirs de ce fameux « 5 à 7 des auteurs ».
    MISE À JOUR 2010 : On s’entend maintenant que les téléphones sans fil ont remplacé la bonne vieille caméra.
  9. Un plan de la ville. Toujours utile pour revenir à pied du restaurant sans aboutir à Iqaluit. Rien de mieux qu’une bonne vieille Google Maps.
  10. Du divertissement. De la musique, des livres, votre console portative… n’importe quoi! Les auteurs n’organisent pas des partys tous les soirs, alors prévoyez quelque chose pour remplir ces veillées monotones dans votre chambre d’hôtel.
    MISE À JOUR 2010 : Faux. Avec l’expérience, j’ai réalisé que, oui, les auteurs organisent quelque chose tous les soirs. C’est qu’ils sont fêtards, ceux-là! En 10e lieu, donc, faites comme Annie Bacon et apportez-vous une bouteille d’eau.

C’est évidemment sans compter le matériel de voyage habituel (déodorant, vêtements propres, etc.) Est-ce que j’oublie quelque chose?

10 choses indispensables qu’un auteur devrait apporter lors d’un salon du livre

6 avis sur « 10 choses indispensables qu’un auteur devrait apporter lors d’un salon du livre »

  • 11 mars 2009 à 12:17
    Permalien

    Superbe liste! Bien utile, auquel je rajoute:
    – une bouteille d’eau
    – un deuxième stylo au cas ou!

    J’ai aussi vu des auteurs avec des petits bouts de papiers contenant le nom du livre et de l’Éditeur, à donner aux passants intéressés mais sans le sous (chose fréquente dans le rayon Jeunesse)

    Et j’ai personnellement une étampe personalisé avec l’adresse de mon site web parce que j’étais tannée de l’écrice à la main lorsque les jeunes demandaient des sigatures dans leurs carnets.

    Annie

    Répondre
  • 11 mars 2009 à 12:54
    Permalien

    Très bonnes idées! J’ai aussi oublié l’essentiel, pour ceux qui demeurent plus de 2 heures derrière leur table : des collations.

    Répondre
  • 11 mars 2009 à 13:53
    Permalien

    Des papiers mouchoirs + purell pour pas donner ou attraper la grippe

    Juste un commentaire comme ça, en tant que pas auteure 8-), je n’opterais pas pour la gomme. C’est pas tellement intéressant de parler à quelqu’un qui mastique…

    Répondre
  • 14 mars 2009 à 16:34
    Permalien

    Hehehe… effectivement, faut être préparé pour aller dans les salons du livre. C’est pas une excursion dans la brousse, mais… ça demande une bonne préparation si on veut y survivre et dans un état potable.

    Répondre
  • 16 mars 2009 à 9:22
    Permalien

    Finalement, j’ai utilisé les articles 1, 4, 6, 7, 8 et 9. Pas si mal.

    Eh oui, ma montre n’avait plus de batterie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *