Un roman dont vous êtes la victime : Laissez-les brûler

Ça y est! Les livres de la collection « Un roman dont vous êtes la victime » sont désormais disponibles au format numérique. Vous pouvez dès maintenant les acheter sur le nouveau site d’ADA.

Sachez toutefois qu’ils seront disponibles sur les autres plateformes majeures telles Leslibraires, Kobo, Kindle, Apple Books, etc. au cours des prochains jours, autant au format ePub que PDF.

D’abord, c’est quoi, un « roman dont vous êtes la victime »?

C’est un livre interactif axé sur le thriller ou l’horreur, où le lecteur se fait parfois présenter des choix à la fin des chapitres. On voulait se rapprocher davantage d’une expérience de lecture d’un roman traditionnel que d’un livre avec 500 paragraphes numérotés, comme on le voyait autrefois. Ici, c’est bien possible qu’on lise 3 chapitres d’affilé, pour qu’enfin on se fasse présenter deux options. Laquelle sera la meilleure? À vous d’en juger.

Dans mon livre intitulé Laissez-les brûler, je voulais relever un défi que je souhaitais accomplir depuis longtemps : écrire une histoire qui se passe dans mon village natal, en Beauce. Il met en scène les pompiers volontaires de Saint-Odilon-de-Cranbourne qui devront affronter un incendie hors de l’ordinaire. (Ou qui ne devront PAS l’affronter, selon les choix que vous ferez.)

Je n’en dis pas plus. Effectivement, c’est difficile de résumer un livre qui peut partir dans toutes les directions ⬅︎⬆︎⬇︎➡︎

Je peux toutefois vous garantir que ce ne sera pas reposant.

Sachez que la version papier sera disponible à une date ultérieure, quand le virus aura terminé de nous forcer au confinement (on espère que ce sera à l’automne, mais seul le temps nous le dira). D’ici là, plongez-vous dans les version numériques qui, m’a-t-on assuré, auront les fonctionnalités requises pour vous permettre de sauter adéquatement d’un chapitre à l’autre.

Maintenant, il ne vous reste qu’à survivre à votre lecture… 😈

Un roman dont vous êtes la victime : Laissez-les brûler est disponible en numérique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *