fbpx

jour 01 | une chanson
jour 02 | une image
jour 03 | un livre
jour 04 | un site
jour 05 | une vidéo youtube
jour 06 | une citation
jour 07 | n’importe quoi

Ça fait déjà 30 minutes que je me creuse la tête.

Je réalise que je ne visite pas beaucoup de sites Web « originaux »; je passe la majorité de mon temps sur des lieux communs comme Facebook, Twitter, Flickr et Google Moon. Je n’ai pas non plus envie de parler de tiTexte.net (drôle d’idée). Je pourrais toujours parler de Dropbox, qui m’est fort utile. Ou encore de ma première création Web. Hmm…

Et si je vous invitais sur Is it Christmas?, le site Web le plus simple et le plus efficace au monde?

Nah…

Quitte à ne pas surprendre personne, je soulignerais la récente existence du site Jelis.ca (ceux qui n’ont pas compris le jeu de mot, ça veut dire : « Je lis ça »). C’est la nouvelle boutique d’Archambault qui vend exclusivement des livres électroniques.

Je n’en ai pas encore acheté, faute de support adéquat. Je ne crois pas personnellement que je deviendrai, demain, l’an prochain ou dans dix ans un fervent lecteur de livres électroniques. Je déteste lire à l’écran et la seule fois où je manquerais de batteries, je lancerais mon appareil si fort qu’il irait faire un tache sur Google Moon. Mais quand même, je respecte ceux qui consomment cette technologie. D’autant plus que le numérique ouvre de nouveaux horizons pour nous, les auteurs.

En ce sens, Jelis.ca est un pas de géant dans l’implantation des livres électroniques au Québec. Archambault est un gros joueur, ça fait sortir cette technologie de l’ombre. Un peu, du moins.

Et vous, pensez-vous devenir un client régulier?

Jelis, c’est une nouvelle marque de gel douche?
Étiqueté avec :                            

2 avis sur « Jelis, c’est une nouvelle marque de gel douche? »

  • 30 septembre 2009 à 7:06
    Permalien

    Non.

    Je déteste lire à l’écran et un livre, pour moi, c’est un moyen de faire quelque chose qui me sépare de la petite lucarne, que ce soit la TV et l’ordi. Et j’aime trop aller feuilleter les livres en librairie avant de les choisir et les acheter. Tout magasiner sur l’ordinateur, c’est pas mon truc. Vraiment pas.

    :-)

    Répondre
  • 30 septembre 2009 à 8:32
    Permalien

    J’aime beaucoup le concept de livre électronique, mais il y a deux critères qui moduleront mon achat : le prix du livre et le temps que j’ai de disponible pour rester assis à lire devant mon ordi (n’ayant pas de lecteur portable). Premièrement, il faut que le format électronique offre un rabais substantiel comparativement à la version papier; j’adore remplir mes bibliothèques. Deuxièmement, à moin de me mettre au liseur numérique, je n’ai plus du tout de temps à perdre à lire devant mon ordi. Quand je me trouve seul devant ma machine infernale, j’ai beaucoup d’autre choses à faire que de lire ce que je pourrais autrement lire sur papier à un autre moment de la journée. Cependant, je me suis déjà converti (la plupart du temps) au mp3 pour la musique, alors la conversion au livre électronique ne me fait pas peur. Pour l’instant, je vais surtout considérer le livre électronique pour les oeuvres difficiles à trouver en librairie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *