Mais c’est toujours plus facile quand ces choses proviennent du IKEA.

Comme certains le savaient, on manquait de place dans notre ancien appartement pour ranger nos livres. Certains prenaient le chemin d’une boite dès qu’il quittait nos mains. Cela m’attristait. Une des récompenses pour finir un livre, c’est justement de pouvoir le placer à travers les autres, sur l’étagère, comme si on le hissait sur un podium.

Dans notre nouvelle maison, de la place, on en a enfin.

Ayant fait un détour au IKEA la semaine dernière, on s’est procuré des étagères Billy avec des extensions pour être certains d’optimiser notre espace de rangement. Je les ai construits avec beaucoup d’ardeur durant ma fin de semaine d’anniversaire. (Ben quoi, j’aime ça, moi, varger sur des meubles.)

Elles touchent presque le plafond.

Nouvelle bibliothèque
On retrouve l'équivalent (ou presque) sur le mur opposé, mais c'est pour les DVD.

Ça fait bizarre de voir que certaines des tablettes sont encore vides.

Je me demande combien de temps cette bibliothèque va durer. Je lui donne deux ans. Après quoi, il faudra improviser.

Des fois, je construis des choses
Étiqueté avec :

8 avis sur « Des fois, je construis des choses »

  • 10 janvier 2011 à 9:35
    Permalien

    Avec près de 800 BD, y’a déjà un moment que j’improvise… Je te souhaite donc bonne chance, mais si j’étais toi, je commencerais tout de suite à réfléchir… ;)

    Quel est ton prochain projet de construction? Parce qu’avec une maison, ça n’arrête jamais… :)

    Répondre
  • 10 janvier 2011 à 9:40
    Permalien

    Elisabeth : Je compte bien faire une pause de quelques semaines. En fait, non, c’est pas vrai. L’électricien doit venir cette semaine pour installer une plinthe électrique. Arg!

    Répondre
  • 10 janvier 2011 à 11:57
    Permalien

    En ce moment même, le peintre refait des joints dans mon salon avant de rafraîchir la peinture. Nous avions peint en neuf en arrivant, il y a treize ans… Comme quoi ça n’arrête jamais ;)

    Répondre
  • 10 janvier 2011 à 12:33
    Permalien

    Woaaaahh! C’est mon rêve, une bibliothèque comme celle-là! Chanceux! Moi, depuis mon déménagement, je dirais que j’ai plutôt régressé… Moins d’espace au sous-sol, donc toutes les bibliothèques réparties comme on peut dans la maison… même au garage! Criminel, je sais…

    Ouais, Elisabeth a bien raison : on n’arrête jamais avec une maison! :D

    Répondre
  • 10 janvier 2011 à 18:42
    Permalien

    Qui de nous, littéraire, ne rêve pas d’une bibliothèque comme ça…Un jour, je me dis ! Ou une grande pièce ou chaque pan de mur contient des bibliothèques comme ça qui monte jusqu’au plafond. Je rêve…

    Répondre
  • 15 février 2011 à 21:44
    Permalien

    Je voudrais juste dire que Castle était inversé avec Cabot. Je m’excuse Meg, je t’ai remise à ta place sur la rangée du haut. \o/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.