fbpx

Depuis les dernières semaines, je profite de mes temps libres pour corriger mon tapuscrit de Reconquêtes au stylo rouge. Moi qui me croyait au bout de mes peines, j’ai remarqué qu’il reste encore un travail immense à faire sur l’histoire, côté style.

La remarque qui revient le plus souvent : ajouter de l’ambiance par la description. Dernièrement, j’ai été un peu contaminé par le rythme effréné des séries télé, où l’action se déroule très rapidement et où on n’a pas vraiment une “conscience directe” de l’environnement, contrairement à ce qu’on retrouve dans les livres. J’ai recopié ce rythme sans y penser et, par conséquent, le livre manque un peu de substance. Je vais corriger ce défaut dans ma prochaine réécriture.

Nouveauté cette année : en plus des commentaires, je donne une note à chacun de mes chapitres.

  • 1 étoile = Très mauvais. À réécrire au complet (possibilité de déchirer les pages pour se soulager);
  • 2 étoiles = Mauvais. Refaire la majorité des passages;
  • 3 étoiles = Passable. Réécrire normalement;
  • 4 étoiles = Bon chapitre. S’attarder sur les défauts relevés;
  • 5 étoiles = Excellent chapitre. Ne corriger que l’essentiel (possibilité d’apposer un autocollant “bonhomme sourire” pour se récompenser.)

J’en suis maintenant rendu au quart et j’ai seulement accumulé des 2 étoiles et des 3 étoiles. Je suis sévère, mais je n’ai pas encore eu envie de déchirer des pages dans mon tapuscrit. Ça viendra surement.

Correction au stylo et petites étoiles
Étiqueté avec :                

4 avis sur « Correction au stylo et petites étoiles »

  • 7 septembre 2009 à 8:23
    Permalien

    Comme je le dis toujours, on n’est jamais si bien servi que par soi-même!

    Au terme de ton travail de réécriture, j’espère que tu t’apposeras un beau bonhomme sourire, car tu l’auras certainement mérité!

    Répondre
  • 11 septembre 2009 à 17:07
    Permalien

    Petite question pour toi :

    Sais-tu où ça se trouve un coach littéraire? Je cherche sur Facebook mais c’est dur à trouver ces petites bêtes-là.

    Moi, je peux bien me mettre des étoiles mais maudine… Je ne me fais pas plus confiance qu’il faut… Et ma famille, c’est ben le fun mais ils sont pas pantoute objectifs…

    J’ai déjà eu une proposition d’un auteur français (plus ou moins connu) mais tsé… les règles de substance pour une édition français et une maison d’édition au Québec, c’est vraiment différent! Et si le coach français me dit que c’est bon mais qu’un éditeur au Québec trouve que je décris pas assez?

    C’est embêtant…

    Si tu sais où chercher, ça serait un billet intéressant à lire sur ton site! Je sais pas si toi, tu fais appel à cela mais il me semble que de mon côté, je me sentirais plus “safe”… mais bon, je suis une petite insécure… normal. hihi!

    Shamane

    Répondre
  • 12 septembre 2009 à 11:22
    Permalien

    En fait, je ne me souviens pas avoir eu de “coach” littéraire en tant que tel. J’ai fait lire le livre à des gens de mon entourage, qui étaient plus ou moins proche de moi. Il suffit d’être très clair avec eux : on veut des commentaires constructifs et on n’a pas peur de se faire relever nos erreurs, on ne les aimera pas moins s’ils nous critiquent, et ce sera même l’inverse!

    L’idéal, c’est de trouver des personnes qui lisent beaucoup. Leurs commentaires sont toujours pertinents.

    Répondre
  • Ping :Fin des corrections papier | Tu verras, clavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *