• Roman de science-fiction, 160 pages, 2014
  • 8,95 $ (papier) / 5,99 $ (epub)
  • Éditeur : Porte-Bonheur, coll. « Les clowns vengeurs »
  • ISBN papier : 9782924321034
  • ISBN PDF : 9782924321041
  • ISBN ePub : 9782924321058
  • ASIN (Édition Kindle) : B00JJOO162
La patience des immortels (Clowns vengeurs, #9)


Finaliste pour les Prix littéraires Bibliothèque de Québec – SILQ 2014

« Comme il était sobre, contrairement à la dernière fois, Sardomax pouvait mieux distinguer les traits d’Olivia Jills, cette ennemie qu’il avait si rarement vue en chair et en os. Elle n’avait plus de lèvres pour cacher ses dents décharnées, recouvertes de taches noires. Des marques de chirurgie apparaissaient autour de son œil gauche, signe qu’on lui avait greffé un globe oculaire, et à l’endroit où auraient dû se trouver ses oreilles, il ne restait que des petits amas de chair rougeâtres. Quelques cheveux poussaient sur son crâne, répartis en plaques disparates et ses mains, comme probablement le reste de son corps, étaient ravagées par des brûlures cicatrisées. Malgré tout, Olivia avait pris la peine de couvrir son visage d’un grimage clownesque, qui n’améliorait en rien son apparence. Elle utilisait des produits bon marché : son sourire noirâtre, tout comme ses sourcils et ses pommettes, avait fondu sous l’effet de la sudation. Ainsi, elle croyait qu’elle pouvait jouer les Odi-menvatts encore une fois.

Elle. Une vulgaire femme sans avenir.

Et maintenant elle était là, livrée à lui. »

Achetez ce livre en numérique :

Commande directe (via l’auteur) :

*Note : Je vends ce livre dans un combo incluant Les limbes des immortels et La patience des immortels. Prix du combo : 15 $. (Rabais de 2,90 $)

Expédition gratuite, au Canada seulement.

Prix et distinctions

  • Finaliste pour les Prix littéraires Bibliothèque de Québec – SILQ 2014

Quelques critiques

L’univers étant déjà bien développé, l’auteur a repoussé les limites en ajoutant des technologies et des substances chimiques particulièrement intéressantes. Oubliez les trucs de prestidigitation de bas étage. Dominic Bellavance a relevé le défi de jouer avec les limites du bien, du mal, de l’utile et du nuisible.
— Martine Vignola, La Horde Geek

Critiques sur Goodreads.com

Pour découvrir l’univers des Clowns vengeurs